Accueil » Politique » Alpha Condé à ses détracteurs : ‘’Est-ce qu’il n’y a pas beaucoup de présidents en Afrique qui ont fait plus de trois mandats ?’’

Alpha Condé à ses détracteurs : ‘’Est-ce qu’il n’y a pas beaucoup de présidents en Afrique qui ont fait plus de trois mandats ?’’

Interrogé par nos confrères de Libération sur la décision de son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, de ne pas briguer pas un troisième mandat, le président Alpha Condé fait remarquer que l’actuel dirigeant de la Côte d’Ivoire a lui-même doté son pays d’une nouvelle constitution.

‘’Pourquoi me pose-t-on la question à moi ?’’, cherche-t-il à savoir, assurant que chaque pays a ses réalités, avant de demander à ses détracteurs : ‘’Est-ce qu’il n’y a pas beaucoup de présidents en Afrique qui ont fait plus de trois mandats ?’’

Alpha Condé souligne que le président Ouattara a dit qu’il ‘’n’allait pas laisser le pays à ceux qui l’avaient mal géré’’, tout en précisant que les opposants guinéens sont ‘’les anciens gestionnaires, les anciens Premiers ministres, qui ont gouverné le pays. Et on sait dans quelle situation ils l’ont mis.

Pour ce qui est de son éventuelle candidature à la présidentielle de 2020, le chef de l’Etat indique que pour le moment, ‘’je veux doter le pays d’une constitution moderne. C’est ça, mon objectif. Lorsque viendra le moment de l’élection présidentielle, les partis seront libres de présenter les candidats qu’ils veulent’’.

Il dit ne pas savoir ‘’d’où vient cette obsession sur le troisième mandat en Guinée, quand vous avez des chefs d’Etat africains qui ont fait quatre ou cinq mandats et qui sont chouchoutés. C’est une démocratie à géométrie variable’’.

Et, aux dires du président Condé, ‘’la démocratie, ce n’est pas nécessairement l’alternance. On a vu dans beaucoup de pays ce que ça a donné. Même en France, jusqu’après Jacques Chirac, il n’y avait pas de limitation de mandats. Est-ce que ça veut dire que la France n’était pas une démocratie ?’’

Réaffirmant qu’il n’a de leçon de démocratie à recevoir de personne, le locataire de Sékhoutouréyah assure qu’il ne voit pas ce qu’il ‘’y a de plus démocratique qu’un référendum’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. ce burkinabé mal élu ne comprendra rien tant qu’on ne mettra pas le feu dans derrière. C’est la solution.

  2. @Mr Alpha Condé,la sémantique des mots ne résoudra pas le problème politique en Guinée.Il faut plutôt une solution apaisée au problème de référendum constitutionnel en Guinée sur une base inclusive,transparente et crédible par un recensement adéquat de toute la population à l’âge de voter.
    Sinon,c’est semer la pagaille en Guinée et,rendre le pays ingouvernable après 2020.Mais,une chose reste claire et nette,la Guinée n’est pas la propriété privée de Alpha Condé et son clan de mafieux qui emmerdent les pauvres guinéens.Donc,vous dégagez de gré ou de force du pouvoir politique en Guinée à la fin de votre dernier mandat,non renouvelable. Point barre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info