Accueil » Société » Le Barreau de Guinée dénonce les vagues d’arrestations d’opposants et les tueries dans les manifestations

Le Barreau de Guinée dénonce les vagues d’arrestations d’opposants et les tueries dans les manifestations

Rappelant que vocation consiste à défendre les droits humains et les libertés fondamentales, le Barreau de Guinée se dit préoccupé par l’évolution de la situation politique et sociale actuelle dans notre pays.

Tenant compte des échos et de toutes les informations véhiculées sur l’ensemble du territoire national, le Barreau de Guinée, dans une déclaration publiée mardi, a tiré la sonnette d’alarme et s’interroge sur les atteintes graves des droits et libertés dans en Guinée.

Le bâtonnier Djibril Kouyaté dénonce les vagues d’arrestations massives, les interpellations en forme de kidnappings opérées tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays par des agents encagoulés.

Il fustige les enlèvements de personnes, les destructions de biens publics et privés ; les tueries et les violences sur des personnes physiques, généralement des manifestants non armés dans le cadre de manifestations dûment autorisées.

Le Barreau de Guinée ne reste pas indifférent face aux atteintes à la liberté d’expression, à la liberté d’opinion et à celle de manifester ;  à l’’utilisation d’armes à feu durant les manifestions publiques ; à la violation des règles relatives à la garde à vue, à la liberté d’accès à un avocat.

Il rappelle aux autorités la nécessité de respecter le droit à un procès équitable et les respects des droits de la défense, avant d’exprimer sa vive préoccupation par ‘’la rumeur persistante quant à l’existence d’un Goulag dit camp de Soronkoni’’.

Il invite incessamment l’ensemble des acteurs de la chaine pénale à observer scrupuleusement les règles ayant cours en matière de manifestations publiques et à appliquer et faire appliquer les lois et règlements.

Le Barreau de Guinée exige ‘’l’ouverture immédiate d’enquêtes indépendantes, contradictoires et transparentes en vue d’éclairer l’opinion publique quant aux cas avérés et/ou insinués de tortures de violences, d’enlèvements et de destructions des biens perpétrés sur des personnes, et/ou des édifices publics ou des installations privées’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info