Accueil » Société » Le FNDC dresse un bilan d’au moins 10 morts et appelle à des manifs les 23 et 24 mars

Le FNDC dresse un bilan d’au moins 10 morts et appelle à des manifs les 23 et 24 mars

La Guinée saigne. La Guinée pleure ses morts. Elle pleure ses enfants tombés sur le champ d’honneur. Alpha Condé, en dépit des appels incessants de son peuple et de la communauté internationale, a tenté de perpétrer son Coup d’État constitutionnel.

En pleine épidémie de coronavirus, il a organisé un simulacre de vote, un simulacre de référendum qui n’était cautionné par personne, par aucune des organisations internationales (CEDEAO,UE, UA, OIF, ONU), qui n’avait pour seul objectif que de le maintenir à vie sur ce qu’il pense être son trône. Alpha Condé est prêt à toutes les folies pour mourir au pouvoir, quitte à transformer son pays en un cimetière.

La Guinée est meurtrie, mais elle est toujours debout. Car bien entendu, le vaillant peuple de Guinée ne s’est pas laissé faire. Une fois de plus, il a démontré sa traditionnelle bravoure. Partout dans le pays, de Conakry à Nzérékoré en passant par Kindia, Mamou, Labé, Kindia, Macenta, Boké, Boffa, Forécariah et Dubréka entre autres, il est sorti dans les rues pour empêcher le coup d’État constitutionnel.

Fidèle à sa Constitution qui lui prescrit en son article 21 la résistance à l’oppression, il s’est levé avec courage pour dire non, et mille fois non plutôt qu’une, à cette forfaiture. Il a bravé les balles des forces de l’ordre qui ont arrêté massivement, tiré aveuglément, molesté cruellement, tuant au moins 10 personnes et blessant par balles plusieurs dizaines. Ces crimes et exactions ont été perpétrés par des unités d’élite de l’Armée guinéenne à savoir le Bataillon Spécial de la Présidence (BSP), le Bataillon Autonome des Troupes Aéroportées (BATA) et les Forces Spéciales Guinéennes (FS).

Nous n’oublierons pas les martyrs de la démocratie, ceux qui sont tombés pour empêcher le coup d’État constitutionnel d’un président devenu tyran.

Le FNDC appelle à intensifier les manifestations demain lundi 23 mars et mardi 24 mars 2020 avec pour objectif ultime le départ du dictateur Alpha Condé qui est devenu illégitime. Le FNDC invite les citoyens à se mobiliser massivement aux carrefours et ronds-points de leurs quartiers d’où partiront les manifestations.

Peuple de Guinée, ta liberté est au bout du chemin.

Ensemble, unis et solidaires, nous vaincrons !

Conakry, le 22 mars 2020

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Encore un ignorant de président qui marche sur des cadavres pour consolider son « trône »
    La guinée ne mérite pas ça
    Tout mon soutien au peuple guinéen
    Que Dieu vous protège

    • S’il ne s’agissait que de marcher sur des cadavres simplement, on aurait compris. Assassiner une femme en grossesse pour se maintenir au pouvoir, c’est du jamais vu dans l’histoire du monde. Néron fut très cruel, Robespierre a été inflexible et incorruptible, Sékou Touré a été un des plus grands dictateurs. Ces gens n’ont pas mis en terme à la vie d’une femme enceinte. Sékou s’est assuré que Loffo Camara n’était pas enceinte avant de l’exécuter. Alifa s’est rendu coupable de l’inacceptable, de l’inadmissible. Qu’il marche sur les cadavres des hommes comme lui. Mais qu’il épargne les femmes et les femmes en grossesse particulièrement. Damaro, kassory, Bantama, aribot, bourema avez-vous eu vent d’une chose pareille. C’est du jamais vu. Il n’y qu’en Guinée que le pouvoir assassine des femmes en grossesse. J’ai peur maintenant des chefs guinéens. Que le successeur de Alifa et ses suivants s’éloignent de cette pratique. C’est opprobre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info