Accueil » Libre opinion » Sékou Touré, réveille-toi ! Ils sont devenus fous… 

Sékou Touré, réveille-toi ! Ils sont devenus fous… 

Les successeurs de ton régime ont eu du mal à gérer la mort abrupte et humiliante de ton régime, (suivi par celui du Général Lansana Conte, plus tolérant, le père de notre jeune démocratie).  Ils déferlent sur notre pays depuis dix ans. Ils sont allés plus loin que toi. 

Au lieu du sinistre Camp Boiro, maintenant ils enlèvent les dissidents qui sont transportés en haute Guinée à Soronkoni (Kankan) pour des tortures. Ils sont devenus plus fou que toi. Cependant, notre pays avait une promesse extraordinaire à son indépendance grâce au « scandale géologique » qui nous a dotés des ressources humaines, fluviales, agricoles et géologiques. Hélas ! À nos jours rien n’en est sorti à part « les biens mal acquis » des profiteurs qui en jouissent au détriment de notre peuple!

Tes successeurs sont devenus fous depuis le coup d’état raté de Diarra en 1985. Certains d’entre eux pensent que le pays les appartient.  Ils vocifèrent des injures à l’endroit et à l’envers.  Ils défient la communauté internationale, nos partenaires bilatéraux et multilatéraux. Ils intimident nos concitoyens par les armes de guerre et volent le bien collectif.  Ils changent le dialogue.  Ils suggèrent que c’est une « affaire peule ». A la veille d’une mascarade électorale dirigée par un groupe de malfaisants voleurs (aux richesses mal acquises), notre pays et notre patrie est en train de bruler.

La fausse lecture de Alpha Condé et ses sbires nous font comprendre que la dérive est proche si une autre ethnie différente de la leur accède au pouvoir. La Guinée a réussi depuis l’ère coloniale a échapper au mépris ethnique et identitaire.  Cependant à ce jour, le pays est plongé dans une violence presque ethnique et identitaire.

Les vaillants citoyens qui croient encore à la possibilité d’une nation unie, prospère et indivisible doivent réaliser qu’une clique corrompue et sans retenue est déterminée à garder son privilège en marchant sur les cadavres de nos enfants (fille et garçon). Le moment est venu de prendre d’autres dispositions comme Cabral, Kagamé ou Hissen Habré l’ont fait. Il faudrait se battre à force égale pour la seconde indépendance de la Guinée.

La leçon qui se tirera de cette situation est que le dialogue n’est pas la solution. Ceux qui y croient ont perdu. Les violences envers des populations paisibles appellent à une autre forme de résistance. A ceux qui pensent que le pays va survir dans son état actuel, l’histoire nous apprend différemment. La volonté de la clique au pouvoir de confisquer nos ressources et liberté exigent de tous les citoyens de se battre autrement. La victoire ne sera pas acquise autour de la table de négociation. Nous avons le droit de défendre nos vies et les intérêts supérieur de la Nation.

La révolution ne sera pas télévisée sur Facebook.

Dr. Abdoulaye BAH
Professeur d’Université au Missouri
États-Unis d’Amérique

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Bon titre qui fait écho à celui des philosophes de l’éducation, Philippe Meirieu et Michel Develay (1994), « Emile, reviens vite , ils sont devenus fou. »
    D’ACCORD avec vous Dr Bah sur le constat très regrettable de la descente de notre pays dans l’enfer démocratique. La Guinée n’a toujours pas eu la chance d’un délivreur. on espérait cependant avec l’arrivée de Alpha Condé, qu’on considérait « intellectuel » par rapport au Général Lansana Conté. Mais hélas !

    PAS D’ACCORD avec vous quant aux solutions que vous suggérez. En effet, vous dites :
    « Le moment est venu de prendre d’autres dispositions comme Cabral, Kagamé ou Hissen Habré l’ont fait. Il faudrait se battre à force égale pour la seconde indépendance de la Guinée. La leçon qui se tirera de cette situation est que le dialogue n’est pas la solution. Ceux qui y croient ont perdu. Les violences envers des populations paisibles appellent à une autre forme de résistance ».
    Se battre à force égale ? Ne pas croire au dialogue ? Je crois que vos propos sont bien de la part de celui qui n’est pas sur le terrain en guinée. seriez-vous prêt à prendre l’avion pour venir en Guinée le Lundi ou Mardi (puis que le FNDC annonce des manif. ces jours là), pour jeter des pierres contre les forces de l’ordre ? pour inhaler des gaz ? … Moi de l’intérieur, en Guinée, je privilégie le DIALOGUE car je connais combien de fois j’ai subi des coups contrairement à vous qui n’avez jamais couru pour vous sauver devant les forces de l’ordre, qui n’avez jamais été dépouillé par des manifestants, qui n’avez jamais été empêché d’aller au travail parce que la circulation est bloquée …
    Bref, nous avons besoin de dialogue et non de la guerre pour dépasser Alpha Condé. Cette option est moins coûteuse en vie humaine.

    • Mon cher frère merci pour le commentaire. Nous sommes tous d’accord que le dialogue est meilleur pour résoudre les conflits. Je ne demande à personne de se sacrifier pour moi, y compris les membres de ma famille biologique. Je suis régulièrement en Guinée et participe aux manifestations. J’y serais encore dans quelque semaines et continuerais à participer au dialogue et aux marches. J’ai des photos qui me montre en première ligne (avec Faya, Aliou, et d’autres) durant une marche de Tannerie au Stade du 28 Septembre en Juillet 2018. Dommage que ce espace ne permets pas de télécharger. Je contribue au FNDC, j’écris aux députés et sénateurs de mon pays de résidence à propos de la Guinée. Je ne participe pas à la lutte par télécommende. Fraternellement, Dr. Ablo Bah.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info