Accueil » Politique » Un journaliste français assure qu’Alpha Condé ‘’fait partie des profiteurs de guerre’’

Un journaliste français assure qu’Alpha Condé ‘’fait partie des profiteurs de guerre’’

Un journaliste français accuse Alpha Condé. Dans la matinale d’Europe 1, l’animateur Matthieu Belliard a fait remarquer lundi que plusieurs pays dans le monde ont pris de mesures radicales pour contrer la pandémie de coronavirus. Il assure que d’autres font comme si de rien n’était, citant au passage la Guinée d’Alpha Condé.

Son confrère Vincent Hervouët, un journaliste dans l’Edito international d’Europe 1, de déclarer à l’antenne : ‘’Alors regardez, il y a des profiteurs de guerre. Le président de la Guinée en fait partie. La constitution lui interdit de faire un troisième mandat. Alpha Condé a donc imaginé une réforme constitutionnelle qui promeut plus d’égalité, qui interdit le mariage des enfants, l’excision. Tout ça, c’est très bien’’.

Avant de poursuivre : ‘’Mais le meilleur, c’est qu’il pourra faire deux mandats supplémentaires. Evidemment, l’opposition a boycotté le référendum. Des bureaux de vote ont été saccagés, la police a tiré dans le tas : dix morts hier, trente ces dernières semaines’’.

L’intérêt du coronavirus, dira Vincent Hervouët dans son édito, ‘’c’est que le monde regarde ailleurs. Les présidents des pays voisins devaient venir en Guinée pour raisonner leur collègue. L’épidémie les a contraints à rester chez eux. Les mains libres et les mains sales, Alpha Condé 82 ans semble immunisé contre la peur, contre la honte et, peut-être, contre le coronavirus’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Il y’a journaliste et journaliste, il y’a des guinéens et ceux qui se servent de l’ignorance de certains guinéens. Un État n’est pas une propriété privée. Nous devons tous cultivé ce esprit de patriotisme car le politicien africain n’a besoin que de satisfaire son égaux et un journaliste se doit de réserve. Mais dans vos articles vous prononcez le mot guerre, publiez des mauvaises images qu’elles soient vraies ou fausses à partir du moment où vous incités les mal informés et certains innocents à la haine à la destruction,vous êtes complice. Prenez la Libye comme exemple ou un petit groupe en complicité avec les blancs croyaient faire du mal à Kadhafi et pourtant c’était pour rendre cette partie de l’Afrique invivable. Publié ce qu’un imbécile blanc raconte est-il honorable ? Quelqu’un qui se croix supérieur à toi, moi je dis non .Faisons la différence entre l’assoiffer, le fanatique , le diplômé et l’intellectuel car celui qui sème le vent récolte la tempête. Vous faites parti de ses personnes à la cherche du profit quelque soit les conséquences. Je m’excuse pour ces quelques mots mais si vous êtes guinéen ou guinéenne j’aurais préféré que vous fassiez votre propre analyse c’est votre droit d’où la liberté d’expression au lieu de publier ce que narre un soit disant blanc. En France il y’a des blessés, des tortures, des tueries mais…… ? Arrêter. Que Dieu le tout puissant le miséricordieux protège, bénisse la guinée et les guinéen(ne)s.Amene

  2. Les Guinéens seront protégés si les dispositions sont créées. Dans l’état actuel des choses, tout porte à croire que les Guinéens sont abandonnés à eux-mêmes. Quelles dispositions sont envisagées pour nous mettre à l’abri. Rien. Dans le discours politique, oui il y a quelques dispositions telles que le lavage des mains. Ailleurs, les regroupements de 5 personnes ne sont pas tolérés. Personne ne peut sortir de chez lui sans une autorisation de déplacement dérogatoire. Le travail manuel a été arrêté. Les fonctionnaires font du télétravail. Pour le privé, l’État se charge d’ accorder des subventions. Les prières collectives sont interdites avec explication à l’appui.
    Chez nous, l’État mendie des subventions pour des travaux de recherche. Quelle honte ! Alors qu’ailleurs on se bat pour juguler le Covid-19, chez nous, nous organisons la chasse à l’homme : des innocents sont abattus à bout portant, des femmes en grossesse sont assassinées dans la rue sans aucun motif. Dès procès d’intention sont entrepris.
    Seulement, l’occident prévient. « Après plus de 60 ans d’indépendance, il ne sera plus admis de dirigeants africains dans un centre hospitalier européen. Que ferons les dignitaires Guinéens ? Nous manquons d’un seul hôpital de référence. Ils vont chier et Alifa avec eux car l’ombre de cette femme en grossesse abattue à bout portant les poursuivra jusqu’au tombeau. Malheureux de nous !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info