Accueil » Politique » L’UFDG suspend ses assemblées générales jusqu’à nouvel ordre

L’UFDG suspend ses assemblées générales jusqu’à nouvel ordre

es autorités ont décidé de fermer les lieux de rassemblement pour une durée de quatorze (14) jours, renouvelables. Les regroupements sont limités à vingt 20 personnes.

Le principal parti d’opposition, qui refoule du monde à ses assemblées générales hebdomadaires, respecte les consignes édictées par les gouvernants.

La direction nationale de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a indiqué à ses militants et sympathisants qu’en raison de la pandémie de coronavirus qui sévit dans le monde, les activités de l’assemblée hebdomadaire sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Le parti de Cellou Dalein Diallo invite ses partisans à respecter les consignes hygiéniques et sanitaires pour se protéger et protéger les autres.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Encore un épisode de l’indispensable combat de survie contre le fascisant Etat-RPG/AEC, que CDD et la direction de l’UFDG gèrent de manière on ne peut plus lamentable !

    Au point où cette crise sanitaire vient « secourir » le dictateur de Conakry et son clan de pilleurs mafieux – pour détourner les projecteurs de l’actualité des crimes qu’ils viennent de commettre pour perpétrer leur putsch constitutionnel-, il faut vraiment manquer de bonne vision politique pour « aider » le tandem démoniaque AK-KASSORY à faire passer ses mesures de confinement comme une manifestation empressée de leur préoccupation pour la vie et la santé des Guinéens.

    Suspendre les rassemblements hebdomadaires du parti, oui ! Mais présenter la décision comme le fait si maladroitement CDD et ses communicants, sous une forme pure et simple d’obéissance aux directives du pervers tandem, est fâcheux et très dommageable pour la mémoire collective ne serait-ce que des pauvres victimes innocentes; auxquelles même l’accès aux morgues des hôpitaux publics a été honteusement refusé à Conakry, les 21 et 22 et 23 mars.

    La dynamique du FNDC vient certes d’infliger un coup décisif aux velléités machiavéliques de pouvoir à vie d’Alifa Koné, et tout le monde sait que ce sont surtout les partisans de l’UFDG et les communautés peules et forestières réputées plus opposées à tout éventuel troisième mandat, qui en ont payé les frais répressifs ciblés.

    Il conviendrait donc de ne plus laisser le « maillon faible » (CDD, ndlr), fragiliser cette chaine de résistance quasi-unanime que les Guinéens ont dressée contre le funeste référendum des ennemis de notre légalité institutionnelle et Républicaine. Et il serait même temps de rappeler à l’incorrigible faible leader de l’UFDG, que le temps des comptes vis à vis des électeurs désabusés va forcément finir par arriver, à force de voir celui-ci décevoir leurs légitimes espoirs. A bon entendeur, salut !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info