Accueil » Politique » Législatives du 22 mars : un opposant qualifie les nouveaux députés ‘’d’illégaux et illégitimes’’

Législatives du 22 mars : un opposant qualifie les nouveaux députés ‘’d’illégaux et illégitimes’’

Législatives du 22 mars, les résultats donnent une majorité confortable au RPG Arc-en-ciel à l’Assemblée nationale. Une victoire que critique le président du mouvement pour la solidarité et le développement (MSD).

Dr Abdoulaye Diallo assure que même 1 % des électeurs guinéens n’ont pas pu voter lors des législatives du 22 mars.

‘’Le pouvoir a organisé des élections pour s’octroyer des résultats qu’il veut. Cela n’est pas bien pour le pays. Il passe sous silence tous les cas de morts enregistrés à Nzérékoré, Ratoma et au Fouta’’, dénonce-t-il au micro de VisionGuinee.

Il reproche au pouvoir de ‘’proclamer gaillardement un fort taux participer à ces élections, alors que même 1 % des guinéens n’ont pas voté. C’est mauvais pour la démocratie, surtout avec le déficit de confiance entre gouvernants et gouvernés’’.

‘’Si cette nouvelle Assemblée nationale siège, ça sera la plus criminelle. Les députés qui composent ce parlement sont illégitimes et illégaux, parce que des élections n’ont pas été organisées et aucun guinéen ne veut d’eux’’, assure le président du MSD.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info