Accueil » Société » Guerre d’ego entre cadres de l’ANSS et du ministère de la santé : ‘’si ce n’est pas en Guinée, ce sont des gens à pendre’’

Guerre d’ego entre cadres de l’ANSS et du ministère de la santé : ‘’si ce n’est pas en Guinée, ce sont des gens à pendre’’

Une guerre d’égo oppose les responsables du ministère  de la santé à ceux de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS). Il a fallu l’intervention du président de la République, Alpha Condé, pour rappeler à l’ordre les troupes du ministre Rémy Lamah et de Dr. Sakoba Keita.

Le président du parti Guinée pour la démocratie et l’équilibre (GDE) dénonce la gestion de la pandémie coronavirus par les autorités guinéennes. Aboubacar Soumah estime que le peuple de Guinée ne doit compter que sur Dieu.

‘’Là où les occidentaux n’ont pas pu circonscrire pour l’instant cette maladie avec tout ce qu’ils ont comme moyens, ce ne sont pas les africains qui vont le faire. Mais quand on voit comment certains guinéens se comportent, on se dit qu’il y a des gens qui peuvent transformer cette pandémie en affaire’’, assure le député Soumah.

Selon lui, à l’allure où vont les choses, ‘’c’est seulement Dieu qui pourra sauver la Guinée. Parce que des cadres comme ça, si ce n’est pas en Guinée, ce sont des gens à pendre. Ils privilégient leurs intérêts égoïstes au détriment de l’intérêt général. Ils ne savent même pas qu’ils peuvent mourrir de cette pandémie après avoir accumulé de l’argent’’.

Pour éradiquer le Covid19, Aboubacar Soumah invite les guinéens à ne compter sur l’aide de Dieu.

‘’Il ne faut pas compter sur ces gens. Le président de la République est allé jusqu’à leur demandé de prêter serment. C’est pour vous dire que lui-même il ne croit pas en eux. Et ça, c’est le comble’’, estime-t-il.

Djiwo BARRY, pour VisionGuinee.Info

00224 621 85 28 75/djiwo.barry@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Je dis encore que ce serment est nul et de nul effet. Une nouvelle fois, l’opportunité nous a été offerte de remplir nos poches. Alifa a violé son serment a plusieurs reprises en faisant prévaloir ses intérêts personnels, son égo. Nous autres médecins nous inspire rond de lui : il a trahi aussi bien hier qu’aujourd’hui. Demain, aussi, il le fera. Donc, nos positions sont claires. Nos intérêts d’abord. C’est la leçon que nous avons tirée de sa gouvernance. Ainsi dit, ainsi fait.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info