Accueil » Société » L’Etat ne prévoit aucune mesure d’accompagnement pour les enseignants du privé

L’Etat ne prévoit aucune mesure d’accompagnement pour les enseignants du privé

Payés en fonction du nombre d’heures de cours qu’ils assurent dans les écoles, des enseignants du privé ont tiré la sonnette d’alarme sur la situation qu’ils traversent suite à la décision des autorités gouvernementales de suspendre les cours jusqu’à nouvel ordre.

Contacté par nos soins, le ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation  a laissé entendre qu’aucune mesure n’est prise spécifiquement pour les enseignants dans les écoles privées.

‘’Il y a un contrat qui doit lier les enseignants du privé aux écoles. S’il est mentionné dans ce contrat que c’est quand il y a des cours qu’ils seront payés, quand une situation comme celle que nous vivons maintenant arrive, c’est un problème. S’il est dit que lorsqu’il y a une interruption des cours indépendamment de la volonté des enseignants, l’école doit les payer, c’est un autre cas’’, a déclaré Mory Sangaré dans un entretien à VisionGuinee.

‘’Il faut comprendre que les ressources financières des écoles privées proviennent des frais de scolarité que paient les parents d’élèves. Si les cours sont arrêtés, les parents vont-ils continuer à payer ?’’, s’interroge-t-il, tout en assurant que ‘’les fondateurs d’écoles sont toujours parvenus à faire payer les parents d’élèves’’.

Quid des enseignants dans les écoles publiques dont les salaires ont été dévirés pour fait de grève ?  ‘’Nous n’avons jamais eu l’intention de priver un enseignant de son salaire. Lorsque la grève a été déclenchée, nous avons demandé aux enseignants de retourner en classe. Il y a eu des négociations, beaucoup ont accepté de reprendre les cours et d’autres ont refusé’’, a-t-il précisé.

Selon le ministre Mory Sangaré, les enseignants dont les salaires sont bloqués jusque-là ‘’n’ont qu’à se présenter dans leurs écoles et signer un engagement qu’ils vont dispenser les cours à l’ouverture des classes. Le reste, on verra’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Et les enseignants contractuels comment ils vont faire pour nourrir leurs familles ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info