Accueil » Économie » Ousmane Kaba demande au gouvernement de baisser le prix du litre de carburant à 5000 GNF

Ousmane Kaba demande au gouvernement de baisser le prix du litre de carburant à 5000 GNF

Ousmane Kaba, le président du Parti des démocrates pour l’espoir (PADES) a réagi à l’élaboration par le gouvernement d’un plan de riposte économique face au coronavirus. Dr.  Kaba estime que les autorités devraient s’atteler à prendre des mesures qui auront des résultats palpables.

L’ancien ministre des Finances se réjouit de l’adoption du plan pour faire face à la crise sanitaire qui frappe la Guinée. ‘’C’est un plan qui a les trois volets à savoir sanitaire, social et économique. Le volet sanitaire me semble être le meilleur à condition qu’on voit les procédures de décaissement et les procédures de contrôle. Parce que nous avons un double objectif : Il faut que l’argent soit décaissé très vite, mais il faut aussi que l’argent soit contrôlé pour éviter le gonflement du coronavirus business’’, a déclaré Dr. Ousmane Kaba.

Ensuite, a-t-il renchéri, ‘’le plan social, c’est là qu’il y a quelques problèmes, parce que la Guinée est un pays très pauvre. Il y a des mesures qui n’ont pas beaucoup de sens économique, notamment le gel des prix des denrées ou de la location. Parce que l’Etat n’est pas propriétaire de maisons et il n’existe en Guinée aucune législation pour modérer les prix des loyers. L’Etat n’a pas beaucoup d’impacts sur le prix des denrées alimentaires non plus. Donc les geler, ça ne veut pas dire grand-chose. C’est pourquoi, on parle de l’irréalisme de ce plan à maints endroits.

Au lieu de prendre en charge les factures d’eau et d’électricité, de bloquer les prix des loyers ou de encore geler les prix des denrées, Ousmane Kaba assure qu’il aurait baissé le prix des produits pétroliers à la pompiers.

‘’Ça aura un impact non seulement économique, mais aussi un impact social beaucoup plus important. Avec la baisse du prix à l’international, le prix du carburant devrait être à 6500 GNF’’, a expliqué l’ancien argentier de l’Etat au micro des Grandes gueules.

Il reste plus que jamais convaincu que ‘’si l’Etat fixait le prix du carburant à 5000 GNF, cela allait toucher l’ensemble des guinéens dans tous les domaines. Ça me semble beaucoup plus réaliste que de vouloir gérer des choses qui ne nous appartiennent pas (…). La baisse du prix du carburant touche l’ensemble des guinéens. Baissez le prix du carburant à 5000 GNF, vous aurez des impacts sur le plan social’’.

Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info