Accueil » Société » Bah Oury après la mort de Salif Kebé : ‘’Ce qui est durable, c’est le souvenir que nous laissons à la postérité’’

Bah Oury après la mort de Salif Kebé : ‘’Ce qui est durable, c’est le souvenir que nous laissons à la postérité’’

Salif Kébé, le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), est décédé, ce vendredi 17 avril, à Conakry. Bah Oury, ancien ministre de la réconciliation nationale, assure que l’histoire est témoin des agissements de chaque individu sur terre.

Le coronavirus vient de faire une nouvelle victime en Guinée et pas des moindres. Salif Kébé, patron de la CENI, a tiré sa révérence des suites du COVID19 moins  d’un mois après avoir organisé des élections controversées.

Le décès de celui qui était de mèche avec le pouvoir dans la conduite des opérations électorales, n’a pas tardé à susciter la réaction du président de l’Union pour la démocratie et le développement (UDD).

‘’Stupeur! Maître Kébé, président de la CENI, n’est plus’’, réagit Bah Oury qui précise que ‘’la leçon de l’histoire est la nécessité de faire preuve d’humilité en chaque instant de notre vie sur terre’’.

L’opposant rappelle que ‘’ce qui est durable, c’est le souvenir que nous laissons à la postérité’’, avant de prier pour le repos de l’âme de Maitre Salif Kébé.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. À un degré de raréfaction, le prévisible et l’imprévisible finissent par se confondre. Sur le chemin de l’histoire de la démocratie, on pourrait se demander s’il ne faut pas s’acquitter pleinement et totalement de son devoir que de trahir la République, la patrie. N’est-ce pas à la tâche que se reconnaît l’ouvrier ? Maître Salifou Kébé aurait été un grand homme s’il s’était montré responsable, s’il avait refusé d’être une marionnette pure et simple. Finalement, sa vie et son œuvre peuvent ainsi se résumer : il a vécu, il a servi un homme, un gouvernement, il est mort en étant la cause première de la mort de plusieurs centaines de Guinéens et de Guinéenne.

  2. Alpha Condé gère très mal ce COVID-19 comme ÉBOLA-BUSINESS.Sinon,il n’allait pas obliger Me Salif Kebé à organiser les élections du 22 mars,juste pour tripatouiller la constitution guinéenne et les législatives bidons,malgré l’intervention de la Communauté internationale et les chefs religieux de la Guinée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info