Accueil » Politique » Tibou Kamara démissionne…

Tibou Kamara démissionne…

[dropcap]L[/dropcap]e mnistre de l’Industrie, des PME et conseiller spécial du chef de l’État, élu député uninominal de Dinguiraye à l’issue des législatives du 22 mars, ne siégera pas à l’hémicycle.

Tibou Kamara a annoncé sa démission de l’assemblée nationale en raison de l’incompatibilité des fonctions de député et ministre.

Il a décidé de quitter l’assemblée nationale en cédant son siège à son suppléant, Elhadj Baïla Ly, conformément à la législation en la matière.

Le ministre Kamara a adressé sa lettre au président de l’assemblée nationale en l’exhortant de prendre toutes les mesures utiles pour mieux assurer son remplacement en respect de la norme et procédure.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info 

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Ces démissions en cascade nous amènent à nous interroger sur bien des aspects. Ce sont, entre autres :
    1- pourquoi avoir postulé si vous saviez que l’issue serait la démission ?
    2- cette législature est singulière par le nombre de démissions. Que cache t-on ?
    3- pourquoi remplacer Kory Kondiano alors que le pouvoir n’a pas changé de camp?
    4- Alifa a modifié la constitution pour un objectif inavoué croyons-nous. Certainement qu’il veut s’éterniser au pouvoir. Pourquoi encourager l’alternance par-ci et s’opposer à toute possibilité de se maintenir par-là ?
    Alifa est un homme perfide et cynique. Il est imprévisible et lunatique, cyclothymique. Pire, il est égoïste.
    C’est le moment où jamais de se lever comme un seul homme. En rangs serrés, derrière le fndc. Alifa est le suaire des changements en Guinée. Il veut instaurer le règne ethnique en Guinée. A tous les postes clés, on trouve ses hommes. Il ne veut partager qu’avec les siens. Nous, qui avons été aux élections, avons commis une sottise car, non seulement le verdict des urnes n’a pas été respecté mais les postes ont été distribués en fonction des affinités. Les élections n’ont été qu’une occasion de disposer de plus des 3/4 des sièges de députés. Au bureau de l’assemblée, on a coopté les membres. Ce fut tout sauf une élection.
    Notre salut se trouve entre nos mains. Le fndc a vu juste. Nous qui avons pris part aux élections avons été des partis fantoches. Évidemment, l’exécutif a financé toute notre campagne et nous a offert à boire mais à manger pour nous et des suivants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info