Accueil » Annonces » En Guinée, selon l’UFR, ‘’nous n’avons pas d’assemblée nationale’’

En Guinée, selon l’UFR, ‘’nous n’avons pas d’assemblée nationale’’

Le secrétaire exécutif de l’Union des forces républicaines (UFR) ne reconnait pas la nouvelle assemblée nationale. Saikou Yaya Barry assure que ce parlement ne représente que le RPG Arc-en-ciel.

‘’Pour la légitimité des personnes qui doivent nous représenter, il faut que la majorité des guinéens s’expriment dans les urnes. Mais ce que nous avons assisté en Guinée, ce n’est pas une élection qui s’est déroulée le 22 mars. C’est un coup d’Etat’’, déclare Saikou Yaya Barry.

Il ajoute que la Guinée ne dispose pas d’une assemblée nationale légitime de nos jours. ‘’Nous n’avons pas eu d’élections légitimes. Nous n’avons pas une Assemblée nationale légitime en Guinée. Damaro Camara est un va-t-en guerre qu’on a mis devant une organisation du RPG arc-en-ciel’’, indique-t-il.

‘’Damaro, c’est le prototype de personnes qui ont fissuré le tissu social. Il ne peut pas représenter quelqu’un à l’assemblée nationale’’, dit-il à qui veut l’entendre.

‘’Nous n’avons pas d’assemblée nationale. Les guinéens de la diaspora n’ont pas pu voter à plus forte raison ceux de l’intérieur du pays. En Guinée, c’est la première fois qu’un civil, avec la complicité des militaires, arrive à faire un coup d’Etat’’, conclut M. Barry.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Mr Barry,il faut absolument recenser tous les guinéens à l’âge de voter avant d’aller aux urnes pour élire les députés à l’assemblée nationale et le président de la république de façon inclusive et représentative de la population guinéenne.
    A partir de janvier 2021,Alpha Condé n’est plus président de la Guinée.Parce qu’il faut une alternance démocratique pour le fauteuil présidentiel en Guinée.

  2. Va-t-on après refuser le titre d’ancien président à Alifa ? Ou bien il faut envisager une autre alternative à son endroit pour les multiples crimes et tripatouillage de la constitution ? Il faut tout prévoir avant le jour j. Il fera encore de la moue comme il sait bien le faire. Il oubliera tout jusqu’à son nom, son règne. Un tribunal populaire aura la charge de le juger. Sékou Koundouno, le chimpanzé au dire de Bantama Sow sera chargé de sa défense. Ibrahima sera le procureur et Foniké mangué, président du tribunal. Il n’y aura aucun règlement de compte. Wassalaam !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info