Accueil » Politique » Reprise des manifs de rue : le FNDC veut ‘’procéder à des comptabilités macabres à mettre sur le dos du gouvernement’’

Reprise des manifs de rue : le FNDC veut ‘’procéder à des comptabilités macabres à mettre sur le dos du gouvernement’’

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) a décidé de reprendre ses manifestations de rue dès après la fête du ramadan. Le gouvernement n’est pas resté indifférence à l’annonce.

‘’Nous avons été saisis depuis plusieurs jours par une annonce de reprise des manifestations de l’opposition et du FNDC après le ramadan. Ces informations ont été confirmées par M. Sékou Koundouno et M. Jacques Bognimy’’, indique le ministre de la sécurité et de la protection civile.

Damantang Albert Camara rassure les guinéens que ‘’les dispositions sont prises pour éviter que ce type d’évènements ne viennent compromettre la lutte contre la pandémie de Covid-19’’.

Il affirme que protester dans la rue en pleine de crise sanitaire ‘’ne fait pas honneur à la Guinée et met en danger l’avenir du pays’’.

Selon le ministre Damantang Camara, à travers les manifestations,  les opposants cherchent ‘’absolument à mettre en confrontation les forces de police et les populations de manière, comme d’habitude, à créer des violences entrainant des victimes et procéder à des comptabilités macabre à mettre sur le dos du gouvernement’’.

Il déclare que le gouvernement ‘’n’a pas l’intention de laisser faire’’, avant préciser que les appareils de sécurité seront sur le terrain pour étouffer toute velléité de manifestation.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Le mystificateur Alifa Koné ne recourt évidemment pas par hasard aux services de ces minables descendants des tortionnaires du sanguinaire SST.

    Derrière son idée politique triviale se cachent toujours des réflexes d’opposition à toute démocratisation des institutions guinéennes, qui banirrait ainsi de facto le tacite statut d’exclusion politique de la communauté peule.

    Que voulez-vous que l’on dise ? Organiser des élections législatives combinées à un référendum contestés de toutes part et ce, en pleine crise du Coronavirus, voilà ce qui fait honneur à la Guinée, avec les arrestations et séquestrations arbitraires d’innocents citoyens, comme à la sinistre époque des Damantang père et autres tortionnaires du système PDG.

    Avec les voyous et criminels qui nous servent de gouvernants notamment depuis le coup d’Etat constitutionnel de mars dernier, bien sûr que le FNDC et l’opposition crédible doivent se remettre à user des manifestations de rue pour faire au contraire, honneur à la Guinée et préserver le pays des dangers de l’avenir, que ces haineux et prétentieux produits du PDG sont même incapables d’imaginer.

    Ce nullard ignore même qu’à force de réprimer dans le sang ces légitimes manitestations de rue, persécuter et séquestrer des prisonniers politiques dans de sinitres camps, le pouvoir ethno-dictatorial qu’il sert n’intimidera plus grand monde. Covid-19 ou pas, il est grand temps que le peuple de Guinée se lève sous la houlette du FNDC pour mettre Alifa Koné et sa bande de pilleurs et criminels mafieux hors d’état de nuire.

    Was-Salam !

    • Tu as parfaitement raison Mr MB Sow.

      Les criminels de père en fils pensent que la Guinée est leur propriété privée.Et,qu’ils peuvent tuer avec impunité absolue tout citoyen guinéen qui revendiquerait ses droits légitimes.
      Tous unis derrière le FNDC,la victoire finale contre ce régime moribond est très proche en Guinée.

  2. Damantang,
    Je regrette que ce soit encore toi qui es incapable de porter le regard au delà du présent et de planifier plusieurs étapes à l’avance que Alifa a jeté encore son dévolu pour faire face à l’insécurité qui gangrène le pays. Je te donne un conseil.
    En toute chose, c’est le dénouement qui compte. C’est à l’issue d’une action hautement mûrie que l’on sait qui obtient la gloire, les honneurs et l’argent. Ton but, pour le reste du temps, doit être aussi clair que l’eau de roche et tu dois le garder constamment en mémoire. Jusqu’ici, les forces de sécurité et de défense ont tué en toute impunité. Je veux que tu arrêtes ce génocide. Tu en as les moyens. Ordonne, tu seras obéi par tes hommes. À l’issue de ce putsch constitutionnel, tu dois pouvoir anticiper toutes les crises éventuelles : politique, sociale et économique. Sois le moins soumis à tes émotions et à la tentation d’improviser. Toute mort – même celle d’un membre du fndc – sera de trop. La roue peut se gripper. Les évènements pourraient prendre de nouvelles tournures et tendances. Ta clarté de vue doit t’éviter le flou et l’anxiété. Plus de mort inutile. Je te le conseille car les finas n’ont jamais donné la mort. Refuse de perpétuer un règne moribond.
    Il est temps, pour toi, de longtemps méditer avant de t’engager. Sache de quel côté la roue est en train de tourner car Alifa a entamé sa longue descente aux enfers qui va atteindre le pire avec la prochaine sortie du fndc.a
    Bien à toi !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info