Accueil » Société » Bah Oury : ‘’les guinéens vivent des situations impossibles’’

Bah Oury : ‘’les guinéens vivent des situations impossibles’’

L’ancien ministre de la réconciliation nationale estime que l’Etat ne s’implique pas dans les travaux d’intérêt public. Ce qui, selon Bah Oury, pousse les citoyens à ne compter que sur eux-mêmes.

L’ancien président de l’Union pour la démocratie et le développement assure que l’Etat guinéen brille par son absence dans l’amélioration des conditions de vie de sa population.

‘’Les guinéens vivent des situations impossibles. L’Etat est totalement absent dans les travaux d’intérêt public. Cette banalisation de la démission de l’Etat oblige les citoyens à s’échiner à faire tout par eux-mêmes. Vous passez 20 ans au moins pour construire une maison’’, déplore Bah Oury.

Selon lui, quand l’essentiel pour assurer le minimum de confort à la population est ‘’délaissé par les pouvoirs publics, il ne faut pas s’étonner du rejet populaire des symboles de cet Etat qui asservit plus qu’il ne protégé et qu’il ne réconforte. Le sentiment national est aussi une construction.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Le peuple de Guinée est orphelin depuis l’arrivée de Alpha Condé au pouvoir en 2010.Aucune loi de la république n’est respectée et,les guinéens sont abandonnés à leur propre sort c’est-à-dire le système « D » pour survivre.
    Tout ce qui intéresse le Parti-Unique-État rpg/aec est comment se maintenir au pouvoir par tous les moyens illégaux et de violences envers les citoyens ordinaires.Mais,cette tendance risque fort de se renverser,car,acculer au mur,on réagit forcément pour se défendre.

    Tous unis derrière le FNDC pour chasser Alpha Condé et son clan gouvernemental du pouvoir à la fin de son dernier mandat présidentiel. Si non,la Guinée deviendrait ingouvernable comme en Somalie et autres pays…
    Enfin,aucun glissement du calendrier électoral présidentiel n’est acceptable quelques soient les motifs.Parce que Alpha Condé a organisé une élection législative et législative bidon en plein Pandémie COVID-19.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info