Accueil » Politique » Dalein à propos de la présidentielle : ‘’il est impossible de régler tous les problèmes d’ici le 18 octobre’’

Dalein à propos de la présidentielle : ‘’il est impossible de régler tous les problèmes d’ici le 18 octobre’’

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) estime qu’il est impossible de satisfaire les exigences de l’opposition pour la tenue d’une élection présidentielle crédible et transparente d’ici la date du 18 octobre, proposée par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Cellou Dalein Diallo assure que sa formation politique est prête à participer à la prochaine présidentielle, mais exige du pouvoir la restauration de l’ordre constitutionnel en Guinée.

‘’L’UFDG, tout comme le FNDC, a une question préjudicielle, c’est d’abord la constitution. Nous avons demandé l’annulation de la mascarade du 22 mars, l’annulation du parlement et de la constitution que M. Alpha Condé a promulguée’’, réitère-t-il dans un entretien accordé à nos confrères de  Influences News.

Dalein assure que ‘’notre préoccupation majeure, c’est plus la qualité des élections que la date. Aujourd’hui, il est impossible de régler tous les problèmes d’ici le 18 octobre (…). A supposer même que cette question préjudicielle soit réglée. Nous avons un problème sérieux avec le fichier. L’ensemble de nos partenaires techniques et financiers ont dénoncé ce fichier qui est loin de refléter l’état réel du corps électoral guinéen. On est  passés de 8.300.000 électeurs à 5.300.000 sans savoir trop comment’’, ajoute M. Diallo.

Le président de l’UFDG estime qu’il ‘’faut qu’on ait un fichier sincère et consensuel. Ensuite, il faut réunir les conditions garantissant une élection transparente pour qu’on soit sûrs que la volonté du peuple qui s’exprimera dans les urnes sera rendue publique par la CENI et la cour constitutionnelle’’.

‘’Nous avons besoin de garanties. Et ces garanties peuvent etre discutées s’ il y a un dialogue sincère avec la participation de nos partenaires techniques et financiers pour voir d’abord quel est le meilleur moment, les actions à mettre en œuvre pour arriver à des élections libres, transparentes et crédibles (…).Aujourd’hui, ces conditions ne sont pas réunies’’, poursuit-il, assurant qu’il n’entend pas boycotter le scrutin présidentiel.

‘’Nous avons pour vocation de participer à des élections, mais pas à des mascarades électorales dont les résultats sont connus d’avance. Nous allons nous opposer à l’organisation d’une élection sans que les conditions de la transparence, de l’équité, de la crédibilité de ces élections ne soient réunies’’, prévient Dalein.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Kôtô Cellou tu n’es qu’un leader désemparé et qui fait espéré ses troupeaux. Je dis et réaffirme que tu partira comme Étienne tshisekedi avec la soif du pouvoir. Et d’ajouter ta présence n’es pas si nécessaire pour cette échéance d’octobre

  2. C’est tout simplement affligeant d’inadaptation ces énièmes propos d’un leader majeur dont le manque manifeste de courage et de fermeté, devient de fait le « talon d’Achile » de l’impérieuse opposition à cette gouvernance voyoucratique, à la sauce indigeste de l’Etat-RPG/AEC.

    On arrive à un point où il devient difficile de croire que CELLOU ne pactise pas secrètement avec le mystificateur Alifa Koné (MAK), dont il n’ose même pas évoquer le nom de l’obstiné et arrogant PM (Kassory Fofana, ndlr)

    De telle sorte que si l’UFDG et la communauté peule assurent à la dynamique du FNDC l’essentiel de ses capacités mobilisitrices, on n’a plus le droit de taire les insuffisances du leadership de l’ancien PM de Conté, que rien ne semble visiblement conforter dans son statut personnel d’être humain et donc de voué à mourir inévitablement à terme, comme tout autre Guinéen.

    En conséquence, même aux adversaires de l’ethno-fascisant statut d’exclusion politique de la communauté peule dont je suis, force est de se rendre à l’évidence de la réalité. Ce n’est pas parce que CELLOU est certainement le meilleur dirigeant que la Guinée se choisirait démocratiquement pour pouvoir enfin sortir de sa léthargie, que l’homme réunit nécessairement les qualités requises pour franchir ce cap.

    Autant dire que le résigné peuple de Guinée n’a pas encore fini de souffrir de ses médiocres dictatures ethno-mafieuses qui se succèdent depuis bientôt 62 ans !

    Eh oui ! « Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur. » (Nelson Mandela)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info