Accueil » Économie » Moustapha Naité : ‘’Nos routes sont très vielles’’

Moustapha Naité : ‘’Nos routes sont très vielles’’

Le ministre des Travaux publics a assuré vendredi dernier que son département a besoin de plus de moyens pour assurer l’entretien des infrastructures routières. Lors d’une rencontre avec la presse, Moustapha Naité a souligné que la Guinée d’un réseau routier vieillissant revêtu de plus de 2300 Km.

"

A de reconstruire l’ensemble du réseau revêtu, le patron du département des Travaux publics plaide pour plus de moyens pour réaliser des travaux de réhabilitation et d’élimination des points critiques.

‘’Le besoin en termes d’entretien est de l’ordre de 1600 milliards GNF. C’est ce qu’on a exprimé l’année dernière. Mais on n’a réussi à avoir que près de 8%. Il y a une insuffisance de moyens’’, indique le ministre des Travaux publics.

Avant de souligner que ‘’l’Union européenne nous a même demandé d’augmenter la Redevance pour l’entretien routier (RER) de 250 GNF à 500 GNF. Le ministère des Travaux publics a demandé l’application de cette mesure pour qu’on puisse entretenir le réseau routier’’.

‘’Les routes que nous avons sont vielles. Ce sont des routes ont été bâties il y a 20 à 30 ans. Elles sont très vieilles. C’est pourquoi, la plupart de ces routes ont dépassé l’étape de l’entretien. La reconstruction coute excessivement cher (…). Il y a une insuffisance notoire de ressources pour entretenir nos routes’’, explique Moustapha Naité.

Aussi, souligne-t-il, ‘’on construit une route pour répondre à un trafic. Si on a 400 véhicules par jour aujourd’hui, 20 ans après, on a 10 fois plus de véhicules, ça veut dire que cette route n’est plus adaptée, elle doit être reconstruite. La route Mamou-Faranah, construite en 1972, réhabilitée en 1991, il n’y avait que 283 véhicules. En 2019, on a 10 fois plus de véhicules sur la même route’’.

A l’entendre, ‘’si l’entretien courant n’est pas assuré, nos routes ne peuvent pas tenir. Il faut mettre un accent sur les différents niveaux d’entretien (…). Mais si on laisse une route pendant 3 ans et revenir là-dessus pour entretenir, forcément, on dépensera plus’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Vous n’avez rien fait depuis 2010,sauf détourner les fonds publics destinés aux routes vers le rpg/aec.

    Où est passé le budget du FER (fonds d’entretien routier) des TP ???
    Vous vous réveillez encore à l’approche des élections présidentielles pour mentir et faire des nouvelles promesses bidons.On dit souvent que le poisson pourri toujours par la tête de ce gouvernement médiocre de Alpha Condé et son clan de mafieux politique et financier.
    Cette fois-ci,ça ne marchera plus vos mensonges habituels.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info