Accueil » Économie » Voici une méthode pour éradiquer définitivement la corruption et les infractions assimilées en Guinée

Voici une méthode pour éradiquer définitivement la corruption et les infractions assimilées en Guinée

Depuis le « Coup KO » de 2015, la corruption a pris de l’ampleur en Guinée. Son niveau est passé de 38% en 2015 à 63% en 2019 (cf. Afrobaromètre, Dépêche No. 368 | 19 juin 2020).

Pour freiner cette tendance et éradiquer la corruption, je suggère la solution radicale suivante :  remplacer l’ANLC (Agence nationale de lutte contre la corruption qui fut créée pour amuser la galerie) par une Direction nationale de répression de la corruption et des infractions assimilées (DNRCIA) qui aura la particularité d’être dotée d’un portail internet permettant à la population de signaler toute infraction dont elle sera victime de la part de l’administration ou des Forces de défense et de sécurité.

Le portail sera rattaché à la présidence de la République (le Respect des deniers publics et du citoyen espère être au pouvoir à compter du 21 décembre 2020). Les signalements qui y seront faits ne seront visibles que par le président et les agents de la DNRCIA. Toute personne, anonyme ou non, pourra ainsi signaler l’auteur de l’infraction, le lieu avec, éventuellement, une preuve (photo, vidéo, etc.).

En complément, un numéro vert gratuit, directement connecté à la présidence de la République[1], sera mis à la disposition des personnes qui n’ont pas accès à l’internet ou qui ne savent pas l’utiliser.

Si le signalement est fait sans preuve, la DNRCIA enverra des agents[2] pour effectuer une opération « testing » qui consistera à se faire passer pour des clients ou des usagers afin de tester l’auteur présumé de l’infraction.

Les agents de la DNRCIA seront eux-mêmes testés via des affaires fictives. Le but étant de piéger ceux qui sont potentiellement corruptibles et, donc, de les radier de l’effectif.

En effet, si les auteurs d’infraction sont testés (et non tentés lors des opérations « testing »), ce ne sera pas le cas des agents de la DNRCIA qui, eux, seront régulièrement testés (et tentés) dans des affaires imaginaires afin de ne retenir que la crème de l’anticorruption et des infractions assimilées.

Parallèlement, il est indispensable d’améliorer notre arsenal législatif afin de garantir une protection totale aux lanceurs d’alerte qui prennent des risques pour protéger la société.

Du reste, avec le RMG (500 mille francs par mois et par habitant) qui sera mis en place, cette nouvelle stratégie éradiquera, plus facilement, la corruption et les infractions assimilées (rappel : la corruption fait perdre 148 milliards de dollars USD à l’Afrique, cf. rapport BAD, ce qui représente une moyenne de 2,741 milliards de dollars de perte annuelle par pays africain). Il n’est pas exagéré d’imaginer que la perte en Guinée se situe au-dessus de ce montant chaque année.

Qu’il me soit permis, au passage, de proposer à mes compatriotes un choix philosophique à faire : choisir une gouvernance fondée sur la tricherie, le vol et le pillage pour redistribuer à des proches, militants et partisans ou choisir une gouvernance vertueuse qui mènera une guerre sans pitié contre la corruption et les infractions assimilées afin de redistribuer les richesses à l’ensemble de nos braves populations qui ne méritent pas de vivre dans la misère alors qu’elles sont assises sur de gigantesques fortunes qui sont les leurs.

En attendant, exigeons un fichier électoral propre, transparent et inclusif afin de légitimer le prochain président dans notre pays qui a trop souffert de la mal gouvernance.

Ibrahima BAH

Respect des deniers publics et du citoyen

[1] Ici, je me suis inspiré de Mme Aïssata Béavogui, initiatrice du numéro vert de GAC (Guinea Alumina Corporation) connecté directement à Dubaï pour permettre à tout employé de signaler anonymement le moindre cas de fraude. Ce succès concret favorisa sa nomination en tant que Directrice générale.

[2] Nous recruterons mille agents.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info