Accueil » Politique » Kabinet Cissé, président de la CENI, à la communauté internationale : ‘’Nous ne céderons pas aux pressions extérieures’’

Kabinet Cissé, président de la CENI, à la communauté internationale : ‘’Nous ne céderons pas aux pressions extérieures’’

Porté à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) après la mort de Salif Kébé, Kabinet Cissé assure que l’institution qu’il dirige entend organiser des élections libres, transparentes et inclusives le 18 octobre prochain.

Dans un entretien accordé à Jeune Afrique, le successeur de Kabinet Cissé a réitéré que la date du 18 octobre prochain, proposée par la CENI, pour la tenue de la présidentielle, est tout à fait tenable.

‘’Nous y travaillons avec tous les commissaires de la CENI. Par ailleurs, il est important de préciser qu’elle est indicative et n’est en aucun cas définitive. Conformément à la loi, il appartient au président de la République de l’entériner ou non’’, a-t-il indiqué.

Il rappelle que le mandat du président de la République prenant fin entre le 20 et le 21 décembre prochain, il était de notre devoir de fixer une date technique. En effet, toujours selon la loi, l’élection présidentielle doit se tenir 60 jours au moins et 90 jours au plus avant l’expiration du mandat précédent. C’est ainsi que nous avons privilégié la date du 18 octobre’’.

Quoi qu’il en soit, dit-il, ‘’la CENI a déjà commencé à dérouler son chronogramme depuis le 20 juillet. L’objectif est d’assainir le fichier électoral pour favoriser une élection libre, transparente et inclusive’’.

Quand Jeune Afrique lui demande s’il compte prendre en compte les critiques formulées par des organisations internationales, lors du double scrutin du 22 mars, il répond : ‘’Oui, la CENI a connu quelques difficultés ces dernières années, mais nous ne céderons pas aux pressions extérieures et nous n’accorderons aucun crédit aux polémiques. Seul le respect de la loi nous importe’’.

Avant de préciser que ‘’la principale mission de la Commission est de régler la question relative aux 2,4 millions d’électeurs qui ont été écartés lors du double scrutin de mars car considérés comme problématiques. Certains ont prétendu que ces électeurs étaient fictifs, c’est faux. Ils existent, mais nombres d’entre eux ne possèdent pas de carte d’identité numérique ou n’ont pas participé à la dernière campagne de recensement’’.

Il assure que la tâche qui incombe à la CENI aujourd’hui est de régulariser la situation de ces citoyens pour les intégrer dans le processus électoral.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

4 comments

  1. Kabinet Cissé de la céni veut mettre le feu aux poudres politiques en Guinée en défiant les Communautés internationales sur les élections présidentielles à venir en Guinée.Car,ça prend absolument un recensement fiable et au complet de tous les électeurs guinéens avant de passer aux élections présidentielles et couplées des législatives afin,d’assurer la paix sociale en Guinée.

  2. Le mandé n’est pas fiable de produire des cadres intègres pour la sous région. Partout ces les mêmes personnes qui sont à la base du manque de confiance.

  3. Ah Aliou tu crois que foutah est mieux, je suis de la communauté, mais, les cadres de foutah ne sont pas non plus fiables que d’autres. Et cette réalité est partagée par les autres.
    Jt conseil de ne pas ouvrir la boîte de Pandore

  4. Je crois que ce n’est pas ce qu’on attend de vous dans les réseaux sociaux. Il ne s’agit nullement de s’attaquer à une région ou à une communauté. L’essentiel repose sur l’engagement des individus pour l’amélioration continue du vivre des Guinéens et Guinéennes par la réalisation d’infrastructures de qualité.
    La Guinée n’a que faire des guerres de régions ou de communautés. Il faut se convaincre que toutes les communautés se valent. Chacune d’elles excelle dans un domaine ou des domaines. C’est ce qui fait notre diversité que nous tardons à mettre au service de l’État guinéen pour le bien-être de tous et toutes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info