Accueil » Libre opinion » La Ferme des animaux (l’intronisation de mon cousin Alpha Condé)

La Ferme des animaux (l’intronisation de mon cousin Alpha Condé)

Le spectacle qui se déroule à Conakry depuis trois jours illustre à juste titre (une fois de plus) que la Guinée n’a jamais pu créer et développer une classe dirigeante patriotique, compétente et intègre depuis son indépendance.

Le pays continue à souffrir du dilettantisme qui a suivi le vote historique de 28 septembre 1958.  Certes, d’aucuns diront que la souveraineté acquise suite à ce vote est l’objet de notre fierté et qu’elle suffit. Cependant, force est de constater que fondamentalement rien n’a changé dans la gouvernance du pays en 62 ans.

Le 25 août 1958 à Conakry, De Gaulle avait cependant délimité le contour potentiel  de la situation qui pourrait être le lot de la Guinée.  Ayant échoué dans son plaidoyer en faveur du oui,  il dira : «Et bien, je le dis ici plus haut qu’ailleurs, l’indépendance est à la disposition de la Guinée. Elle peut la prendre en disant ‘’Non’’ à la proposition qui lui est faite et, dans ce cas, je garantis que la métropole ne s’y opposera pas.  Elle en tirera, bien sûr, des conséquences, mais d’obstacles elle n’en fera pas et votre Territoire pourra comme il le voudra et dans les conditions qu’il voudra, suivre la route qu’il voudra

Nous savons la suite. Certainement, la France a fait des obstacles.  La jeune République a été confrontée à des difficultés. Cependant, la trajectoire qui a conduit au spectacle actuel qui se déroule à Conakry (l’intronisation de sa majesté, l’illustre et irremplaçable professeur) est le résultat direct des choix faits par nos dirigeants successif depuis les premières années de l’Indépendance jusqu’à nos jours. Nos dirigeants ont tous utilisé la machine administrative pour préserver leur pouvoir en hissant au plus haut niveau des individus incompétents dans la gestion des affaires publiques. Le savoir et le savoir-faire ne sont pas requis. Tout ce dont le chef a besoin est quelqu’un qui l’obéit aveuglement et est prêt à sévir sur les populations paisibles pour faire valoir « l’autorité de l’état ».

C’est comme dans la Ferme des animaux, roman satirique de George Orwell, publié en 1945.  Ayant pu se débarrasser des structures du pouvoir colonial et traditionnel qui constituâmes un frein à l’essor national pour créer les bases d’un développement durable, nos dirigeants se sont attelés à créer une « Guinée nouvelle » ou chaque citoyen bénéficie de la protection de sa personne physique et morale, et a l’opportunité de jouir aussi de nos ressources naturelles et humaines.  Hélas, à ce jour, cet idéal n’est atteint que par un groupuscule d’individus et leur acolyte qui détiennent les leviers du pouvoir.  Pour la majorité des Guinéens le changement apporté par notre « souveraineté » n’est qu’un mirage.  Pas de routes[1], pas d’hôpitaux, pas d’école digne de ce nom, pas d’emploi pour les jeunes, pas d’équité pour les femmes. Pire, nous sommes maintenant distingués par notre ethnie pas par notre citoyenneté. Un patronyme est plus révélateur qu’une compétence.  Nos slogans de Travail, Justice et Solidarité ne s’applique qu’à une minorité de marchand d’illusions qui gère le pays.

Finalement, notre vie est encore plus dure que du temps ou les structures traditionnels étaient en vigueur; nos dirigeants ne se conduisent pas mieux que nos anciens oppresseurs. De tous les slogans vociférés au cours des six dernières décennies de notre souveraineté il ne reste qu’un seul commandement en vigueur : «Tous les animaux (hommes) sont égaux, mais certains le sont plus que d’autres. » Mon frère et cousin Alpha Condé ne fait que continuer cette charade.  C’est là que le bât blesse!

Par Dr. Abdoulaye BAH
Professeur d’université aux Etats-Unis

[1] Par contre le Botswana qui n’avait que 12 kilomètres de route bitumées à son indépendance en 1966, en compte aujourd’hui près de 9000 kilomètres trois fois plus que la Guinée.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info