Accueil » Société » Malgré les prières collectives, ‘’la fête de tabaski n’a pas contribué à la propagation du coronavirus’’, selon l’ANSS

Malgré les prières collectives, ‘’la fête de tabaski n’a pas contribué à la propagation du coronavirus’’, selon l’ANSS

Pour la Tabaski, le gouvernement guinéen avait autorité les fidèles musulmans à se rendre dans les mosquées pour des prières collectives. Des semaines après, l’Agence nationale de la sécurité sanitaire, après analyse des données, dit être en mesure de dire que ces regroupements, à l’occasion de la fête, n’ont pas contribué à la propagation de la pandémie de coronavirus.   

A ceux qui se demandent si la fête de tabaski n’a pas contribué à l’augmentation du nombre de cas de Covid-19 en Guinée, le chargé d’études du département de surveillance de l’Agence nationale de la sécurité sanitaire répond : ‘’Après analyse des données,  on s’est rendu compte que la semaine de la fête, comparativement aux deux semaines précédentes,  le nombre de personnes testées était en hausse de 44%. Mais pour les personnes testées positives, c’est à peu près la même tendance’’.

‘’Donc on peut conclure que la fête de tabaski n’a pas contribué à la propagation de la maladie. Pourquoi ? Parce que l’indice de positivité est resté identique, la même allure a été gardée. Depuis près de 3 mois, nous sommes avec une moyenne qui n’atteint pas 10% (…).Avant, pendant et après la fête, cette allure a été maintenue, mais le nombre de personnes testées a augmenté’’, explique Dr Sory Condé.

C’est pourquoi, insiste-t-il, ‘’la fête de tabaski n’a pas été un facteur qui a contribué à la propagation de la maladie. Sinon on aurait dû avoir une augmentation’’.

Toutefois, précise ce responsable de l’ANSS, ‘’puisque nous avons des cas communautaires, lorsque le nombre de cas testés augmente, forcément le nombre de cas positif va augmenter aussi’’.

Dr Condé encourage ses compatriotes à respecter les mesures sanitaires édictées par les autorités. ‘’Si les mesures ne sont pas respectées, nous ne pouvons pas alléger les mesures et la population va suffisamment souffrir’’, prévient le médecin.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info