Accueil » Société » Bah Oury déclare que les autorités ‘’n’avaient plus d’arguments pour justifier la fermeture des lieux de culte’’

Bah Oury déclare que les autorités ‘’n’avaient plus d’arguments pour justifier la fermeture des lieux de culte’’

Après la pression de la rue, le gouvernement a décidé de la réouverture partielle des mosquées et églises. Le président de l’Union des démocrates pour la reconnaissance de la Guinée assure que cette décision devrait être prise depuis belles lurettes.

Bah Oury estime que les lieux de culte ne favorisent nullement pas la propagation du coronavirus si les mesures sanitaires sont respectées.

‘’La décision aurait dû être prise très longtemps parce que les mesures d’hygiène auraient pu permettre aux fidèles, qu’ils soient chrétiens ou musulmans, de pouvoir prier dans les lieux de culte qui sont des endroits où on peut communiquer sur des risques de contamination. Malheureusement, on a perdu cette occasion’’, affirme-t-il.

Il ajoute que la décision de rouvrir les lieux de culte est loin d’être fortuite. ‘’Avec des meetings qu’ils ont organisés ces derniers temps, ils n’avaient plus d’arguments pour justifier la fermeture des lieux de culte. C’est pourquoi, la décision de rouvrir les mosquées et églises est tombée’’, assure M. Bah.

Il encourage tous ceux qui désirent prendre part aux prières collectives dans les mosquées ou églises à respecter les gestes barrières pour se mettre à l’abri du coronavirus.

Aissatou DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 621 82 08 53/aissatou.diallo@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info