Accueil » Politique » Dalein croit en ses chances à la présidentielle : ‘’Nous gagnerons…’’

Dalein croit en ses chances à la présidentielle : ‘’Nous gagnerons…’’

Après des mois de combat dans la rue pour la défense des acquis démocratiques, l’ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, investi candidat de son parti à la présidentielle du 18 octobre, s’est dit déterminé à battre Alpha Condé dans les urnes.

En se lançant pour une troisième fois dans la course pour le fauteuil présidentiel, le leader de l’UFDG dit être animé d’une ‘’conviction inébranlable que notre combat doit continuer’’.

Dalein se dit conscient que la tâche ne lui sera pas facile. ‘’Il ne faut pas se leurrer. Avec une constitution falsifiée, dont l’application est partiellement suspendue, un fichier électoral tronqué et taillé sur mesure, une CENI et une Cour constitutionnelle totalement inféodées à Alpha Condé, la tâche sera ardue. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut céder aux forces de l’abandon’’, indique-t-il à ses militants et sympathisants.

Estimant que la Guinée est aujourd’hui dans une situation de non droit, le principal challenger d’Alpha Condé affirme qu’il ‘’faut obligatoirement corriger cela par un retour rapide à un ordre constitutionnel normal’’.

Il promet de se battre dans les urnes pour ‘’libérer notre pays de la dictature’’. Il s’engage, s’il est élu, à rétablir ‘’la souveraineté du peuple, une souveraineté aujourd’hui travestie et détournée. La dictature n’est pas une fatalité. L’alternance démocratique est possible. Elle est à notre portée’’.

Pour garantir cette volonté de changement, insiste le numéro 1 de l’UFDG, ‘’nous devons nous engager dès maintenant à nous battre. Se battre pour gagner. Se battre pour conserver notre victoire. Se battre pour vivre dignement sur cette belle terre de Guinée que nos ancêtres nous ont léguée’’.

‘’Oui, si Alpha Condé ne reconnait pas sa défaite dans les urnes, nous saurons la lui démontrer dans la rue, sans coup férir. Et nous prenons déjà à témoin la communauté internationale qu’il est hors de question cette fois-ci que notre victoire soit confisquée. Il est temps qu’elle interpelle Alpha Condé, qu’elle lui rappelle les règles élémentaires de la démocratie. Si c’est entre nos mains qu’elle abandonne cette mission, alors Alpha Condé assumera toutes les conséquences de son entêtement et de sa kleptomanie électorale’’, prévient-il.

‘’Nous donnons rendez-vous à Alpha Condé le 18 octobre. Nous lui montrerons que notre volonté de changement et d’alternance ne se négociera plus. 2020 n’est pas 2010, encore moins 2015’’, souligne-t-il, tout en rassurant ses partisans : ‘’Nous sommes prêts. Nous gagnerons. Qu’Alpha Condé se le tienne pour dit. Cela est écrit. Cela sera accompli’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Et pour cela, il faut s’atteler dès maintenant à ce que les élections soient transparentes et que les résultats soient défendus et proclamés en notre faveur. Il ne sert à rien de participer sans rien et après les élections se mettre à manifester qui n’aura pour finalité que des morts et des dégâts pour les militants qui en ont trop subi ces dernières années.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info