Accueil » Politique » Mamadou Sylla se retire de la course pour le fauteuil présidentiel

Mamadou Sylla se retire de la course pour le fauteuil présidentiel

L’homme d’affaires Mamadou Sylla a décidé de renoncer à briguer la magistrature suprême. L’annonce a été faite mardi par la Coalition patriotique pour l’alternance composée de partis politiques qui soutenaient la candidature du président de l’Union démocratique de Guinée (UDG).

La Coalition patriotique pour l’alternance met en doute la crédibilité du fichier électoral. ‘’Nous étions préparés à aller à la conquête du fauteuil présidentiel, car les populations sont prêtes à changer la donne. Les guinéens veulent le vrai changement et s’accordent majoritairement sur la rupture incontournable avec les pratiques du passé’’, indique Boubacar Diallo, porte-parole de ladite alliance.

Il rappelle que dès l’annonce de la candidature de Mamadou Sylla à la présidentielle, ‘’nous avons relevé des insuffisances notoires et un manque de transparence de nature à poser d’énormes problèmes à l’issue du scrutin’’.

Assurant que les inquiétudes de la Coalition patriotique pour l’alternance sont restées sans réponses, Boubacar Diallo dénonce ‘’la poursuite effrénée du chronogramme fantaisiste de façon unilatérale par la CEN’’ et assure que ‘’l’implication des acteurs politiques concernés par la présidentielle n’est toujours pas d’actualité’’.

A quelques heures de la clôture du dépôt des dossiers de candidature, dit-il, ‘’aucune disposition rassurante n’est mise en place, eu égard aux ratés néfastes et scandaleux, relevés pendant les dernières élections législatives’’.

M. Diallo assure que ‘’l’accalmie des derniers temps risque de tomber en disgrâce, avec de nombreux membres FNDC, encore et toujours emprisonnés injustement’’.

Plus grave, fait-il remarquer, ‘’plus de deux cents de nos concitoyens ont été tués en défendant la démocratie et l’alternance, sans que les coupables ne soient encore confondus, poursuivis et condamnés’’.

‘’Les multiples violations des droits humains relevées sur toute l’étendue du territoire national, ont été exacerbées par l’attaque ignoble contre les principales autorités morales des 4 coordinations régionales, réunies en conclave au domicile d’Elhadj Sèkhouna Soumah à Tanènè’’, assure-t-il.

Il dit à qui veut l’entendre que les préparatifs de la présidentielle ‘’ne pourront pas garantir la sécurisation des bureaux de vote, la quiétude sociale le jour du vote, l’installation des démembrements, le relai des délais incompressibles’’.

C’est pourquoi, annonce-t-il, ‘’la Coalition patriotique pour l’alternance a décidé de retirer de la compétition, afin de ne pas être partie prenante à la crise post-électorale, déjà programmée’’.

‘’Il n’est pas question d’un boycott, mais d’une posture responsable et avant-gardiste’’, précise-t-il.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Foutaises politiques….Il ne peut pas avoir même 1% des résultats de l’électorat guinéen.
    Et,ses députés sont nommés par Alpha Condé à « l’assemblée nationale » illégitime et illégale du 22 mars dernier.

    • Alpha Condé n’a pas voulu payé sa Caution de 800 millions.Sinon,wallahi,il (Mamadou Sylla) allait plonger dans la course présidentielle comme aux élections législatives du 22 mars dernier. Car,il aime trop les titres de prestiges et ronflants comme un tonneau ou tambour vide.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info