Accueil » Politique » Exclu de la présidentielle, Edouard Kpoghomou révèle les coulisses du dépôt de sa candidature à la cour constitutionnelle

Exclu de la présidentielle, Edouard Kpoghomou révèle les coulisses du dépôt de sa candidature à la cour constitutionnelle

Aspirant au fauteuil présidentiel, le leader de l’Union démocratique pour le renouveau et le progrès (UDRP) est le seul dont le dossier a été rejeté par la cour constitutionnelle. Eliminé d’office de la compétition électorale du 18 octobre, Edouard Zotomou Kpoghomou a révélé à VisionGuinee les coulisses du dépôt de sa candidature.

Le candidat de l’UDRP explique que c’est à la suite d’un congrès qu’il a été désigné candidat de son parti à l’élection présidentielle du 18 octobre. ‘’Après, nous nous sommes lancés dans le processus de dépôt du dossier. C’était une course contre la montre. Nous avons réussi à réunir tous les dossiers qui étaient requis’’, affirme Edouard Zotomou Kpoghomou.

‘’Nous sommes allés à la Banque centrale pour verser la caution de 800 millions GNF, puis à la cour constitutionnelle pour rencontrer le collège médical pour des examens. Normalement, c’est avec le président de la Cour qu’on aurait dû commencer. Mais le président de la Cour a ordonné qu’on commence par le collège médical’’, poursuit-il.

‘’On a fait des trucs ordinaires, les médecins m’ont juste demandé de faire attention au rythme du battement cardiaque qui serait irrégulier. Ce n’est pas la première fois qu’on me le dit. Depuis 30 ans, on me le dit aux Etats-Unis, mais je ne me suis pas senti concerné. Puisque j’ai un certificat médical. Avant de venir, je fais toujours un bilan de santé. Même le test de dépistage du Covid-19, je l’ai fait’’, raconte celui qui caressait le rêve d’accéder à la magistrature suprême du pays.

A l’en croire, ‘’quand nous avons fini, nous sommes allés rencontrer le président de la Cour constitutionnelle qui nous a rassurés que les échéances présidentielles de 2020 devraient se faire dans un cadre apaisé (…). Nous avons quand même posé certaines questions. Nous avons demandé quelle a été l’attitude de la cour durant les législatives quand on a trouvé des forces qui n’appartiennent pas à la sécurité pour assurer la garde dans les urnes. Nous avons parlé des donzos’’.

‘’Nous avons demandé comment la cour a pu constater cela et ne pas prendre des actions. On nous a dit que la cour ne s’autosaisit pas. Nous avons répondu que la cour ne peut pas aller chercher des dossiers pour intervenir, mais quand il y a des choses qui sautent aux yeux, elle n’a pas besoin d’attendre d’être saisie. Puis, nous nous sommes retirés’’, révèle Dr Kpoghomou.

Le rejet de sa candidature, il l’a appris voie de presse, à l’en croire. Il assure que l’annonce de sa participation à la présidentielle a fait trembler le pouvoir d’Alpha Condé.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info