Accueil » Société » Le FNDC veut braver l’interdiction de manifester : ‘’C’est une volonté expresse d’organiser la pagaille’’, selon Makanéra

Le FNDC veut braver l’interdiction de manifester : ‘’C’est une volonté expresse d’organiser la pagaille’’, selon Makanéra

Alhousseine Makanéra salue la décision des  autorités interdisant au Front national pour la défense de la constitution (FNDC) de protester dans la rue le 29 septembre prochain. L’ancien ministre de la communication juge absurde l’organisation d’une marche de protestation en pleine campagne électorale.

‘’Nous sommes tous conscients que les périodes électorales sont des périodes d’extrême tension’’, réagit l’ancien porte-parole de l’opposition républicaine à la décision des autorités interdisant la marche du FNDC.

Pour Makanéra, ‘’les autorités locales ont même des problèmes pour gérer les manifestations électorales pendant cette période’’.  C’est pourquoi, souligne-t-il, ‘’toute déclaration à manifester dans la rue pendant la campagne constitue une provocation. C’est-à-dire une volonté expresse de semer la pagaille’’.

Même si les manifestations sur les voies publiques sont consacrées par la constitution, il rappelle qu’elles sont réglementées. ‘’Le législateur a donné l’autorité de tutelle d’apprécier les différentes déclarations à manifester et d’interdire la manifestation’’, assure-t-il.

‘’Quand il y a deux manifestations au même endroit, l’autorité peut interdire pour éviter des dérapages. Si on est dans une période où les esprits sont surchauffés, dont des risques de troubles à l’ordre public, l’autorité doit interdire la manifestions’’, renseigne-t-il.

Avant d’ajouter que ‘’si nous apprécions la situation actuelle, nous dirons que l’autorité de tutelle était dans l’obligation d’interdire cette manifestation du FNDC pour la raison, les uns ont payé une caution pour se porter candidat à l’élection présidentielle. Si un groupe se lève aujourd’hui, pour dire qu’il s’oppose à cette élection, qu’il ne reconnaît pas la constitution, ça veut dire qu’il veut entrainer le pays dans une catastrophe’’.

L’ancien ministre déclare que ‘’si en dépit de la décision des autorités d’interdire la manifestation, ce groupe insiste pour organiser ladite manifestation, nous tenons l’opinion nationale et internationale à témoin de la volonté de ce groupe de semer des troubles à l’ordre public et entraîner le pays dans la catastrophe’’.

‘’Nous demandons à l’État de prendre ses responsabilités. Il revient aux autorités de défendre l’ordre public pour garantir la paix, la quiétude et la tranquillité sociale’’, rappelle-t-il.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoubela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. La Manifestation de rues est un droit constitutionnel.Donc,le FNDC a bel et bien,le droit de Manifester à tout moment et partout en République de Guinée.

    Et,il appartient aux agents de (SÉCURITÉ) de maintenir l’ordre public et non aux MANIFESTANTS.Point barre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info