Accueil » Politique » Abé Sylla parle de son divorce avec Alpha Condé : ‘’Je ne peux pas m’associer à un coup d’Etat constitutionnel…’’

Abé Sylla parle de son divorce avec Alpha Condé : ‘’Je ne peux pas m’associer à un coup d’Etat constitutionnel…’’

Après avoir soutenu la candidature d’Alpha Condé à la présidentielle de 2015, Ibrahima Abé Sylla a pris ses distances avec le locataire de Sékhoutouréyah. Opposé à un 3e mandat, le leader du parti Nouvelle génération pour la République (NGR) assure qu’il a coupé les ponts avec le numéro un guinéen.

Au micro de VisionGuinee, ce candidat à la présidentielle du 18 octobre revient sur les raisons qui l’ont poussé à soutenir à Alpha Condé en 2015. ‘’Les gens disent que j’ai changé de position, mais pas du tout ! Un parti politique, ce n’est pas de l’ingénierie. On regarde ce qui est bien pour le parti, comment on peut avancer’’, enseigne Abé Sylla.

Et de rappelle : ‘’J’ai choisi Cellou Dalein Diallo en 2010 après l’interview des deux candidats et je l’ai accompagné. Quand il a reconnu la victoire d’Alpha Condé, c’était fini. Pour les législatives, on était divisés. On était en compétition serrée à Kindia. Lors de la présidentielle 2010, nous avons fait une entente qui consistait à se soutenir aux législatives [2013]. Il était question pour chacun de nous d’aller dans son fief et qu’on se soutienne pour avoir plus de sièges à l’assemblée nationale. Mais sur le terrain, tel n’a pas été le cas, je suis devenu indépendant, je ne lui devais rien. Je respecte les accords, je ne badine pas là-dessus. Si tu ne les respecte pas, on se sépare’’.

En 2015, renchérit, ‘’il fallait prendre une décision. Aller contre Alpha Condé qui voulait un second mandat à l’époque et qui avait eu beaucoup de soucis durant son premier mandat ou l’accompagner. Je me suis dit qu’il fallait lui donner un coup de main et l’aider à faire ce second mandat. C’est moi qui ai proposé d’investir dans le domaine de l’énergie pour l’aider à avoir le courant. C’est normal. Si nous, les guinéens, ne le faisons pas, qui d’autre le fera ? Il ne m’a rien promis. Mais si je voulais être ministre, je l’aurais été, parce qu’il me l’a demandé’’.

Le divorce avec Alpha Condé

‘’Ma déception a commencé quand il a commencé à parler de nouvelle constitution, de 3e mandat. Franchement là, je ne pouvais plus l’accompagner. Ceux qui croyaient que j’allais soutenir Alpha Condé pour un 3e mandat sont mentalement malades. Nous avons une constitution qui est claire, après deux mandats, il faut quitter au pouvoir’’, reste ferme M. Sylla, avant de conclure : ‘’Je ne peux pas m’associer à un coup d’Etat constitutionnel. Non ! Il n’en est pas question’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info