Accueil » Société » Attaque du cortège de Kassory Fofana à Labé : une histoire de partage d’argent à l’origine des violences ?

Attaque du cortège de Kassory Fofana à Labé : une histoire de partage d’argent à l’origine des violences ?

Pour la deuxième fois en moins d’un an, une délégation conduite par le Premier ministre Kassory Fofana a été la cible mardi d’une attaque dans la commune urbaine de Labé. Accusé par le camp présidentiel d’être à l’origine de ces violences, le principal parti d’opposition a vite fait de démentir.

Selon l’ancien député de l’UFDG à Labé, des consignes fermes ont été données aux militants de Cellou Dalein Diallo pour les laisser les autres partis mener leurs activités en toute liberté dans la cité de Karamoko Alpha.

‘’Quand ils [les responsables du parti au pouvoir] ont mobilisé des élèves, ils ont fermé les portes. Le directeur de campagne a accusé un retard avant de relier Labé par vol. Les uns avaient soif, d’autres avaient faim. Beaucoup voulaient se mettre à l’aise’’, explique Cellou Baldé.

Avant de révéler à la presse : ‘’Ils ont donné 30.000 francs guinéens à certains et 50.000 à d’autres avec un t-shirt jaune, parce qu’ils voulaient que le parti de la mobilisation soit gagné. Il fallait donc empêcher les élèves et d’autres militants de circonstances de quitter pour ne pas que Kassory Fofana viennent trouver un stade vide. Ils ont obligé les gens à rester. D’autres ont été pris dans les préfectures et sous-préfectures environnantes’’.

‘’D’après les informations que nous avons reçues, tous ceux qui sont venus de Tougué, Koubia, il était prévu 500.000 GNF. Aucun d’eux n’avait reçu quelque chose, sauf les promesses. Ils sont restés jusqu’à une certaine heure. Quand ils ont vu que le meeting prenait fin alors ils n’avaient aucun interlocuteur, ils ont commencé à faire du bruit, puis des jets de pierres’’, poursuit M. Baldé

‘’C’est dans la débandade à l’intérieur du stade que deux véhicules se sont cognés, parce que tout le monde se ruait vers la sortie. Il n’y a pas eu d’attaques venant de l’extérieur du stade. Ce sont les militants de circonstance,  auxquels ils ont donné de fausses promesses et des t-shirts, ainsi que des élèves qui se sont révoltés à l’intérieur du stade et ont jeté des cailloux sur les responsables qui étaient là’’, persiste et signe l’ancien élu de Labé.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. L’affaire est close maintenant,et même le Préfet de Labé dément Kiridi Bangoura qui est un habitué des MENSONGES ET DES MONTAGES DE FAUX COMPLOTS À LA VEILLE DE CHAQUE ÉLECTION POUR TRICHER.

    Le faux complot des RPGistes est démasqué et Kiridi Bangoura doit être poursuivi en justice par l’UFDG pour DIFFAMATION et désordre public en vue de déclencher un AFFRONTEMENT INTER-GUINÉENS.

    La HAC aussi doit intervenir pour SANCTIONNER SÉVÈREMENT Kiridi Bangoura pour MENSONGES CONTRE UFDG.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info