Accueil » Politique » Présidentielle 2020 : Sékhoutouréyah en colère contre Embalo de Bissau après l’annonce de son soutien officiel à Dalein

Présidentielle 2020 : Sékhoutouréyah en colère contre Embalo de Bissau après l’annonce de son soutien officiel à Dalein

Dans une récente sortie médiatique, le président bissau-guinéen a affiché son soutien à Cellou Dalein Diallo à la présidentielle du 18 octobre. Désapprouvant la position d’Umaru Embalo Sissoko, la présidence guinéenne dénonce une ingérence dans des affaires internes.

‘’Vous n’avez jamais entendu le président Macky Sall tenir un propos quelconque pour s’impliquer dans les débats inter-guinéens. Par contre, on a un voisin notamment le président Embalo qui par son tempérament, peut-être, son parcours personnel dans la vie se permet de rentrer dans le débat politique intérieur de notre pays. Cela n’est convenable par rapport aux usages connus dans les relations internationales’’, proteste le ministre d’Etat secrétaire général à la résidence.

A la question de savoir si le soutien d’Embalo à Dalein ne constitue pas une revanche vis-à-vis d’Alpha Condé, Kiridi Bangoura relativise : ‘’L’ingratitude trouve toujours des raisons suffisantes pour éviter la reconnaissance. Quand on veut être ingrat, on a toujours de bonnes raisons pour dire que le bien que tu m’as fait n’est pas suffisant. Sinon, le Pr Alpha Condé, médiateur de la CEDEAO, a pris le dossier de la Guinée Bissau dans un pays où toutes les institutions étaient bloquées. Il a réussi à négocier les accords de Conakry qui ont permis l’organisation des élections législatives avec une majorité qui s’est dégagée. A la suite, il s’est battu avec la communauté internationale pour que les moyens soient réunis pour des élections’’.

‘’Malgré toutes les protestations, il n’a jamais donné un avis public. Vous n’avez jamais entendu le Pr Alpha Condé dire que tel est le bon ou mauvais président pour la Guinée Bissau (…). Il faut qu’on évite l’amateurisme et le comportement brutal de certains de la sous-région. Il n’est pas possible qu’un chef d’Etat se mêle des affaires intérieures d’un pays, il y a les convergences institutionnelles de la CEDEAO dans le cadre de l’acte additionnel de la gouvernance (…). Chacun des pays signataires doit respecter les affaires de l’autre’’, explique Kiridi Bangoura sur Djoma.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info
00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info