Accueil » Politique » Le ministre de la Justice prévient : ‘’Tous les fauteurs de troubles seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement’’

Le ministre de la Justice prévient : ‘’Tous les fauteurs de troubles seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement’’

A l’issue d’une rencontre jeudi avec des diplomates dans la salle de conférence du ministère des Affaires étrangères, le ministre de la Justice et Garde des sceaux a déclaré que l’Etat prendra toutes ses responsabilités pour rétablir l’ordre.

‘’Nous ne sommes pas dans une République bananière. Nous sommes un Etat souverain qui est à ses règles’’, a souligné Maitre Mory Doumbouya face à la presse, avant de poursuivre : ‘’Nous sommes en matière de compétition électorale. Nous tenons donc au respect des lois de la République. Aucune velléité de déstabilisation des institutions ou de l’ordre public ne sera tolérée. L’Etat prendra toutes les mesures pour faire régler l’ordre et la sécurité dans le strict respect des lois’’.

Quand il est demandé les raisons du renforcement du dispositif sécuritaire aux alentours du domicile de Cellou Dalein Diallo, qui s’est autoproclamé vainqueur du scrutin du 18 octobre, le ministre de la Justice a laissé entendre qu’il s’agit de ‘’mesures de sûreté dans l’intérêt même de ce candidat et de la République’’.

Aux dires du Gardes des sceaux, ‘’il y a des velléités de représailles des deux bords, des extrémistes aussi. Il est du devoir de l’Etat d’aménager des mesures de sureté pour ne pas tomber dans un scénario à la rwandaise’’.

‘’Nous connaissons le plan machiavélique du camp d’en face. C’est de nous amener dans des scénarios d’atteinte à l’intégralité physique d’une personnalité politique pour qu’on crie à des violences à relents ethniques. Le rôle de l’Etat, c’est de préserver l’ordre et la sécurité, éviter que le pays ne bascule dans un cycle de violences’’, a-t-il précisé.

Et quid de la descente musclée des forces de l’ordre au Quartier de l’UFDG à Hamdallaye-CBG ? ‘’Pour les mesures prises au niveau du siège ou de n’importe quel autre endroit, il est du devoir et des prérogatives des officiers de police judiciaire, lorsqu’ils sont autorisés par le procureur de la république, d’enquêter et de traquer tout fauteur de troubles’’, se contente de dire le ministre Mory Doumbouya.

Il prévient que ‘’tous les fauteurs de troubles seront traqués jusqu’à leur dernier retranchement et seront mis hors d’état de nuire’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Mr Doumbouya, tout cela ne serait pas arrivé si vous aviez fait votre travail, c’est á dire offrir aux guineens une justice juste.
    Votre militantisme lache, nous a mené où nous sommes et ne savons plus où va la guinee.
    A mon avis c’est une question de temps mais beaucoups seront traqué et traduit un jour ou l’autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info