Accueil » Politique » Violences post-électorales  : le camp de Dalein pose deux conditions non négociables pour une sortie de crise

Violences post-électorales  : le camp de Dalein pose deux conditions non négociables pour une sortie de crise

Pour désamorcer la crise post-électorale qui continue d’endeuiller des familles, une mission conjointe des Nations Unies, de la Cedeao et de l’Union africaine séjourne en Guinée depuis dimanche. Contacté par VisionGuinee, le camp du principal challenger d’Alpha Condé demande aux diplomates d’œuvrer pour le respect de la vérité des urnes.

‘’Il y a une crise profonde. Les institutions internationales qui sont en Guinée depuis des années savant ce qui s’est passé. C’est un phénomène qui s’est développé jusqu’à cette mascarade électorale. Ces institutions se rendent compte que la réélection d’Alpha Condé est une fausseté’’, indique Ibrahima Chérif Bah.

Aux dires du vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, ‘’cette mission doit pouvoir déclarer Cellou Dalein Diallo vainqueur et l’installer pour avoir la paix en Guinée. Ces missionnaires doivent passer en revue les éléments qui montrent que c’est Cellou qui a gagné. C’est tout. Parce qu’il n’y aura pas de paix sans cela’’.

‘’Ceux qui crient à la paix sont des hypocrites. Il faut qu’on accepte la vérité. La source de ce conflit, c’est la fraude, la mascarade qu’Alpha Condé a faite. C’est le danger dans lequel la CENI nous a mis le pays en fabriquant des résultats alors que Cellou Dalein Diallo est sorti victorieux. Tant que cela n’est pas réglé, il n’y a rien à faire’’, persiste et signe l’ancien gouverneur de la Banque centrale.

‘’S’ils veulent autre chose, il faut refaire l’élection sous la supervision des Nations Unies, avec une CENI contrôlée hiérarchiquement par l’ONU, des observateurs neutres qui iront dans les bureaux de vote au lieu de rester à Conakry. C’est le minimum qu’on peut accepter’’, précise-t-il.

Le parti de Cellou Dalein Diallo annonce qu’il n’entend pas laisser Alpha Condé continuer à diriger la Guinée. ‘’Il n’a pas été élu. J’ai battu campagne et vu l’élan du peuple de Guinée qui ne veut plus de lui’’, affirme notre interlocuteur.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

5 comments

  1. Cherif bah honte à vous franchement

    • Pourtant c’est la vérité comme solution de sortie de crise en Guinée. Parce qu’on ne peut pas gouverner ce pays en TRICHENT INDÉFINIMENT LES RÉSULTATS DES URNES ÉLECTORALES. A un moment donné,ça suffit…!

  2. La solution que peut apporter cette mission conjointe au peuple souverain de Guinée, c’est valoir la vérité des urnes qui va départager les acteurs politique; ci elle est organisée pour le peuple.
    Mais elle est organisée pour satisfaire un groupe, pour parler d’élection?
    NE VOUS FAITES PAS RIDICULISER, CI VOUS VOULEZ ÊTRE L’ESPOIR DES NATIONS.

  3. Sibikouroulakamandjan

    CDD a ete trompé par le peuple, car il pensais que campagne est egale vote. beaucoup de personnes ont adherés á son parti et faire campagne pour lui mais dans l’isoloire ils ont votes pour Alpha conde.
    la solution de cherif est tres elementaire et pratiquement impossible, donc mieux vaut appeler vos militants au calme que de les poussers á se faire tuer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info