Accueil » Annonces » Un vice-président du parlement appelle l’Etat à mettre fin aux tueries : ‘’On ne peut pas continuer à surfer sur l’impunité’’

Un vice-président du parlement appelle l’Etat à mettre fin aux tueries : ‘’On ne peut pas continuer à surfer sur l’impunité’’

Vice-président de l’assemblée nationale, Fodé Mohamed Soumah assure que l’Etat, avec un peu de volonté, peut démasquer les agents en uniformes qui  font usage d’armes létales. Il invite les autorités à prendre les dispositions qui s’imposent pour mettre fin aux tueries pendant les manifestations de rue.

Selon le gouvernement, 21 personnes ont été tuées depuis lundi 19 octobre suite aux violences post-électorales. L’UFDG, de son côté, dénombre plus de 30 morts dont la plupart par balles. Une situation que déplore le président du parti Génération Citoyenne (GéCi).

‘’On ne peut pas continuer à surfer sur l’impunité. Il n’y a pas une seule élection, une seule manifestation dans ce pays sans qu’on ne compte des exactions, des pertes en vies humaines. Cette fois-ci, on a touché le fond, parce que ce sont des bébés qui n’ont rien à voir avec le scrutin sont morts. C’est inadmissible’’, indique Fodé Mohamed Soumah.

Ce vice-président de l’assemblée nationale assure que l’Etat dispose de moyens pour mettre aux tueries par balle dans les manifestations en démasquant les agents auteurs des tirs.

‘’Il faut que des enquêtes soient diligentées dès maintenant d’autant plus qu’on est dans un pays où le plus souvent, les acteurs sont à visages découverts, les voitures ont des plaques d’immatriculation, les unités qui vont sur le terrain ont une dotation’’, indique le parlementaire.

‘’En envoyant des agents sur le terrain, on sait quelle unité se trouve à un point A ou B. En faisant l’inventaire, on peut savoir qui a fait quoi. Mais lorsqu’on a un ministre de la sécurité qui ne sait même qui tue et qui fait quoi, c’est pathétique’’, dénonce-t-il.

A l’en croire, ‘’il faudrait, en 24h, que l’Etat puisse faire l’inventaire, parce que chaque arme a  un ADN, un nom. Chaque armée est identifiée et octroyée à quelqu’un. Les munitions sont comptées. Donc on peut savoir qui a utilisé son arme’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@mail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info