Accueil » Société » La police dispose désormais d’une unité spéciale pour ‘’faire face à toute menace de sécurité’’

La police dispose désormais d’une unité spéciale pour ‘’faire face à toute menace de sécurité’’

Une Unité spéciale de protection et d’intervention (USPI) a été créée au sein des forces policières par le département en charge de la Sécurité et de la Protection civile. Elle a été officiellement lancée cette semaine à Conakry par le ministre Damantang Camara.

Le patron du ministère de la Sécurité et de la Protection civile affirme que pour  ‘’faire face à toute menace de sécurité, tout corps de sécurité dispose d’une unité spécialisée pour embrasser toutes les menaces qui peuvent se présenter en fonction de leurs variétés’’.

‘’Il est apparu important qu’au sein de la police et notamment dans le cadre de diverses opérations, qu’il y ait une unité qui reste en réserve et qui soit capable d’intervenir immédiatement pour faire face à des dangers spécifiques’’, souligne-t-il pour justifier la création de l’USPI.

Il précise que cette nouvelle unité pourra ‘’intervenir rapidement sur le terrain pour éviter des drames humains aussi bien parmi les civils que les forces de sécurité et d’être capable d’assurer une couverture sécuritaire dans les tous cas d’espèces’’.

De côté, le directeur général de la police nationale a expliqué qu’avec ‘’tout ce qu’on a vécu à Conakry, il y a des citoyens dans des quartiers qui nous alertent et demandent une protection. Les unités de maintien de l’ordre n’ont pas de matériel leur permettant d’aller en profondeur pour extirper un citoyen qui est en danger, qui a sa concession, qui est menacé par des hommes armés’’.

C’est pourquoi, à en croire Ansoumane Baffoe Camara, ‘’nous  avons proposé au ministre qu’on ait une unité spécialisée équipée de gilets et de casques pare-balles, de fusils de lutte contre la criminalité afin de permettre à la police d’aller au secours des citoyens qui se sentent menacés. A Fofomèrè, Bailobaya, à la T8 ou à Keitaya, il faut des unités comme ça’’.

Récemment, a-t-il fait remarquer, ‘’ce sont les BAC en rapport avec les CMIS qui nous ont permis de casser le mur que les gens de la T8 avaient érigé sur l’autoroute Le Prince. Il y avait donc une nécessité d’avoir une unité spéciale composée d’agents qui sont formés et équipés pour venir au secours à tout citoyen en danger’’.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.co

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Une autre équipe de plus pour RENVERSER les MARMITES des pauvres familles dans les quartiers à Conakry.En parler des vols des Cellulaires des jeunes filles et les rançons des jeunes enfants emprisonnés illégalement.
    Et,sans compter les vandalismes dans les boutiques des commerçants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info