Accueil » Politique » Présidentielle américaine : les femmes au cœur de l’élection

Présidentielle américaine : les femmes au cœur de l’élection

Cent ans après le  19e amendement de la Constitution américaine, accordant le droit de vote aux femmes, la gent féminine aura un rôle crucial à jouer à la présidentielle du mardi 3 novembre opposant le républicain Donald Trump, en quête d’un second mandat, et le démocrate Joe Biden, ancien vice-président des Etats-Unis.

Ratifié le 18 août 1920, le 19e amendement de la Constitution américaine a donné aux femmes le droit de vote constitutionnel et stipule que “Le droit de vote des citoyens des États-Unis ne sera ni refusé ni abrégé par les États-Unis ou tout autre État en raison du sexe”.

Sa ratification a permis de mettre la fin de la discrimination dans le droit de vote sur la base du sexe. Ce 19e amendement de la Constitution américaine fait suite au 15e Amendement qui « interdit au gouvernement fédéral et à chaque État de refuser à un citoyen le droit de vote sur la base de «la race, la couleur ou la condition antérieure de servitude».

Depuis 100 ans, les élections présidentielles, organisées chaque 4 ans aux Etats-Unis, suscitent un véritable engouement de la part de femmes. Selon Christina Wolbrecht, professeur de science politique et directrice du Rooney Center for the Study of American Democracy, bien avant 1920, année de ratification du 19e amendement de la Constitution américaine, un certain nombre d’Etats avaient accordé aux femmes le droit de vote.

Depuis 1980, le taux de participation des femmes aux élections est plus élevé que celui que des hommes. Elles sont considérées comme plus susceptibles de voter démocrate.

En 2016, les femmes ont représenté 53% de l’électorat. La candidature de Hillary Clinton, première femme en lice pour le fauteuil présidentiel aux Etats-Unis, a récolté 54% des  votes de femmes, toutes origines confondues, contre 42% des électrices américaines qui ont accordé leurs voix à Trump malgré les accusations d’agression sexuelle, des propos misogynes et une position controversée sur l’avortement.

‘’Nus avions en 2016 Donald Trump, un candidat à la présidentielle qui avait été enregistré en train de dire des propos misogynes. Ce n’était pas une première. C’est un habitué des faits’’, explique la directrice du Rooney Center for the Study of American Democracy.

Selon une étude de Pew Research Center réalisée entre fin septembre et début octobre, qui a été relayée par Le Petit journal 39 % des femmes soutenaient encore Donald Trump. Le démocrate Joe Biden, lui, a obtenu le soutien de 55 % des femmes. Cette tendance confirmée par un sondage réalisé par CNN et publié le 28 octobre. Les chiffres révèlent que Donald Trump récolte le soutien de 37 % des femmes interrogées, contre 61 % pour Joe Biden. Ces sondages vont-ils se confirmer dans les urnes ? Les prochaines heures nous édifieront mieux.

Ciré BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 664 93 14 04/cire.balde@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info