Accueil » Politique » Présidentielle 2020 : Abé Sylla rejette les résultats et exige le recomptage des voix

Présidentielle 2020 : Abé Sylla rejette les résultats et exige le recomptage des voix

Candidat malheureux à la présidentielle, Ibrahima Abé Sylla ne reconnait pas les résultats du scrutin du 18 octobre. Débouté par la Cour constitutionnelle, il appelle à la mobilisation des guinéens pour continuer le combat pour l’alternance démocratique.

‘’La CENI et la Cour constitutionnelle ont failli lamentablement à leur devoir démontrant leur incapacité totale de respecter et faire respecter la loi qui est le seul moyen de garantir une démocratie et une élection présidentielle digne de ce nom’’, indique Abé Sylla dans une déclaration publiée mardi.

Avant de poursuivre : ‘’Ces deux organismes ont clairement montré qu’ils sont complètement inféodés au pouvoir en place et n’ont aucune capacité de jugement clair, neutre et objectif. Ils ont contribué sciemment à frauder le scrutin du 18 octobre pour permettre au chef d’état sortant de s’éterniser au pouvoir’’.

Il dénonce ‘’le comportement de la Cour constitutionnelle qui, non seulement était incapable d’imposer à la CENI de respecter l’ordonnance demandant la remise d’une copie du procès-verbal à chaque parti politique qu’elle a émise elle-même, a osé rectifier les résultats donnés par la CENI pour améliorer le score du président sortant tout en rejetant le recours déposé par tous les autres partis politiques sans exception’’.

Abé Sylla assure qu’à date, outre des institutions fortes, la Guinée a ‘’plus besoin des hommes avec une conscience imposante, respectueux de nos textes de lois et qui ont le courage de les appliquer’’.

Aux institutions internationales, le président de la NGR indique que son parti M. Sylla annonce que son parti ne reconnait pas ‘’les résultats taillés sur mesure de ce holdup électoral, qui ont été proclamés par la Cour constitutionnelle’’.

Il demande à la Cour constitutionnelle de ‘’revoir sa décision et de procéder à un recomptage des votes à partir des PV originaux sortant directement des bureaux de votes et non des résultats centralisés par les CACV.  Le recomptage de votes doit se faire en présence d’organisations internationales neutres et objectives’’.

‘’Restons mobilisés pour la suite car le combat pour l’alternance démocratique est loin d’être terminé’’, lance-t-il à l’endroit de ses compatriotes.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Arrêtez de distraire le peuple guinéen avec vos histoires à la con, de re-comptage de voix !!
    Le monde entier sait que le dictateur sanguinaire Alpha Condé se maintient au pouvoir par la force, avec la complicité d’une armée tribale et corrompue ; il n’a jamais gagné démocratiquement une élection en Guinée !!
    Seule option pour le peuple guinéen : le FNDC doit se transformer en mouvement de lutte armée pour débarrasser à jamais la Guinée, du dictateur sanguinaire Alpha Condé !!
    Au lieu que les jeunes guinéens du FNDC restent à Conakry entrain de se faire tirer dessus comme des pigeons par la soldatesque du dictateur sénile Alpha Condé ou mise en prison comme des lapins ; qu’ils aillent demander l’aide du Président Umaro Sissoco Embalo de la Guinée Bissau, qui lui est un jeune Président, qui comprend donc la frustration de la jeunesse guinéenne !!
    Aide toi ; et le ciel t’aidera !!
    À bon entendeur, salut !!
    Merci.

  2. Guignol donc tu veux le cénario de Trump ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info