Accueil » Société » Ousmane Gaoual et Cie photographiés à la DPJ avec une ‘’ardoise sur laquelle on pouvait lire la mention complot’’

Ousmane Gaoual et Cie photographiés à la DPJ avec une ‘’ardoise sur laquelle on pouvait lire la mention complot’’

Les opposants Chérif Bah, Ousmane Gaoual Diallo, Cellou Baldé, Abdoulaye Bah et Etienne Soropogui séjournent depuis quelques jours à la maison centrale de Conakry. Leurs avocats dénoncent une ntmachination politique et accusent les officiers de police judiciaires de tordre le cou à la loi.    

Les avocats qui assurent la défense de Chérif Bah et Cie font remarquer que les convocations qui ont été adressées à leurs clients ‘’n’indiquaient pas les motifs pour lesquels ils sont actuellement poursuivis. Ce, en violation des dispositions de l’article 82 du Code de procédure pénale’’.

Il accuse les enquêteurs d’avoir ‘’foulé aux pieds les dispositions de l’article 1257 du Code de procédure pénale relatives au droit à l’information de la personne mise en cause. En outre, les règles relatives à la garde à vue n’ont pas été observées. Plus grave, la police judiciaire, avant de présenter les mis en cause au magistrat instructeur, les a photographiés individuellement en les obligeant à tenir une ardoise sur laquelle on pouvait lire le nom de l’intéressé et la mention complot’’.

En plus de la violation manifeste du droit des mis en cause à la présomption d’innocence, les avocats affirment que ‘’cet acte qui rappelle un passé sombre était destiné à humilier et à saper le moral des intéressés. Il traduit aussi la haine et le zèle de certains enquêteurs à leur endroit’’.

En réalité, mentionnent-ils dans un communiqué, ‘’cette procédure, qui ne repose sur aucun élément tangible, vise tout simplement à détourner l’attention de l’opinion nationale et internationale sur les graves crimes commis sur des citoyens après le scrutin du 18 octobre 2020, à affaiblir, voire anéantir l’opposition politique en intimidant ses leaders et en entravant leurs activités sur le terrain’’.

Dénonçant ‘’l’instrumentalisation à outrance de la justice à des fins politiques’’, ils promettent de travailler d’arrache-pied pour faire éclater la vérité en usant de tous les moyens légaux.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info