Accueil » Société » Mory Doumbouya assure que le ‘’système judiciaire guinéen est totalement indépendant et crédible’’

Mory Doumbouya assure que le ‘’système judiciaire guinéen est totalement indépendant et crédible’’

Lors d’une conférence de presse animée au cours de la semaine, le ministre de la Justice est monté au créneau pour prendre la défense de l’appareil judiciaire qui fait le plus souvent l’objet de critiques acerbes.

Pour Maitre Mory Doumbouya, la Guinée est une Etat ‘’démocratique doté d’un système judiciaire totalement indépendant et crédible qui est animé par des magistrats qui ne rendre justice qu’en fonction de leur conscience et des termes de la loi’’.

Le Garde des sceaux rappelle qu’une ‘’démocratie sans justice fiable est une démocratie bancale. La Guinée sous le leadership de Monsieur le président de la République, professeur Alpha Condé, est dotée d’institutions démocratiques. Aujourd’hui, sans exception d’ethnies, d’opinions politiques, de rattachements géographiques, tous les guinéens expriment une soif de justice’’.

Selon le ministre Doumbouya, les guinéens ont soif d’une ‘’justice administrée dans les règles de normes standards de justice universelle. C’est ce que les cours et tribunaux sont en train de faire dans le strict respect des lois de la République’’.

Dans un Etat qui veut se faire respecter, explique-t-ll les cours et tribunaux sont obligés d’agir pour force reste à la loi. A qui veut l’entendre, il dit d’un ton ferme que ‘’les procédures judiciaires sont menées dans le strict respect des droits de la défense. La justice n’a jamais arrêté un militant’’.

Pour étayer ses propos, il soutient que ‘’le langage politique ne rime pas forcément avec les expressions du prétoire. Quand un citoyen est interpellé par les services de sécurité,, soit dans le cadre des opérations de maintien de l’ordre ou pour avoir commis un comportement érigé au rang des infractions, la justice ne cherche pas à établir un lien entre l’identité de cette personne et une formation politique’’.

Dans les cours et tribunaux, poursuit Maitre Doumbouya, ‘’les juges n’ont pas pour mission de vérifier si la personne interpellée est d’une des quatre régions de la République de Guinée. Il ne leur appartient pas non plus de vérifier si la personne interpellée manifeste une opinion quelque en faveur du régime en place ou des partis d’opposition’’.

‘’Le seul travail qui intéresse les magistrats, c’est de vérifier si les preuves fournies par l’accusation répondent à des exigences de preuves légales pour pouvoir fonder une incrimination et assoir les bases d’une décision de justice’’, assure le Garde des sceaux qui précise qu’au niveau du tribunal, ‘’nous ne demandons pas aux citoyens d’aimer forcement le président de la République’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 90 54 16/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info