Accueil » Société » Après les violences meurtrières à Macenta, Damaro Camara demande à l’Etat de remettre les autorités morales à leur place

Après les violences meurtrières à Macenta, Damaro Camara demande à l’Etat de remettre les autorités morales à leur place

Les députés se sont réunis en plénière ce mercredi 30 décembre avec pour ordre du jour l’examen et le vote du volet dépenses de la loi des finances exercice 2021. Avant d’entamer les travaux, le président de l’Assemblée nationale s’est exprimé sur les violences survenues le weekend dernier à Macenta qui ont coûté la vie à plus d’une dizaine de guinéens.

Après avoir décliné l’ordre du jour, le patron de l’institution parlementaire a, au nom de la représentation nationale du peuple, regretté les ‘’évènements malheureux de Macenta qui ont coûté la vie à plus de dix guinéens’’.

‘’Les causes sont si banales, si regrettables, des causes de nouvelles structures qui n’existaient pas dans nos sociétés’’, a martelé Amadou Damaro Camara.

De l’avis du chef du perchoir, les termes ‘’Khalife et patriarche sont de nouveaux mots qui viennent d’apparaître dans nos sociétés qui aujourd’hui supplantent les structures de l’Etat et foulent pratiquement aux pieds l’autorité de l’Etat’’.

Ces structures, ajoute-t-il, ‘’représentaient là où elles existaient de simples autorités morales qui ont cessé d’être et qui se sont tellement politiques qu’aujourd’hui, nous regrettons les conséquences de cette façon de faire’’.

Damaro Camara estime qu’il ‘’reviendra à l’Etat, et je souhaite le plus tôt possible, de prendre ces structures en charge et les remettre à la place qu’elles méritent’’.

Le chef du parlement a fait observer à l’hémicycle une minute de silence en la mémoire des victimes des affrontements de Macenta.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info 

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Damaro Camara:Disons nous la vérité…les autorités morales de MACENTA n’ont rien a voir avec les violences meurtrières de cette semaine.C’est plutôt les politiciens manipulateurs et sans scrupules de la Mouvance présidentielle qui sont derrière ses actions génocidaires pour faire plaisir à leur MENTOR Alpha Condé,afin,de conserver ou bien conquérir un poste gouvernemental lucratif.
    Les groupes religieux ne sont pas responsables de ses meurtres à Macenta et à N’Zérékoré,et ailleurs en guinée.Toujours,c’est les mêmes scénarios qui se répètent dans toutes les villes de la guinée depuis 2009.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info