Accueil » Politique » Etats-Unis : 4 morts après l’invasion du Capitole à Washington

Etats-Unis : 4 morts après l’invasion du Capitole à Washington

Chauffés à blanc par Donald Trump, des partisans du président américain ont envahi mercredi le Capitole à Washington. 4 personnes ont trouvé la mort. La victoire de Joe Biden a été officiellement certifiée par le Congrès.

Du jamais-vu dans l’histoire des Etats-Unis. Mercredi, alors que les membres du Congrès étaient réunis au Capitole de Washington pour certifier la victoire de Joe Biden à la Maison Blanche, des partisans de Donald Trump ont envahi le temple de la démocratie américaine.

La séance a été interrompue, les membres du Congrès évacués, avant de reprendre dans la soirée. Le Sénat puis la Chambre des représentants ont rejeté les objections d’élus républicains quant aux résultats de l’élection présidentielle dans l’Etat de l’Arizona. Les débats ont pris à nouveau du retard dans la nuit alors que des élus du camp de Trump exigeaient d’examiner la régularité de l’élection en Pennsylvanie.

Finalement les deux chambres du Congrès ont rejeté les objections liées à la Pennsylvanie. Ce vote a levé le dernier obstacle à la certification de l’élection du démocrate à la Maison Blanche. Le Congrès a donc certifié l’élection de Joe Biden.

Le vice-président républicain Mike Pence a certifié le vote de 306 grands électeurs en faveur du démocrate contre 232 à Donald Trump.

Peu de temps après, Donald Trump a admis que sa présidence touchait à sa fin et a promis une ‘’transition ordonnée’’. ‘’Même si je suis en complet désaccord avec le résultat de l’élection, et les faits me soutiennent, il y aura une transition ordonnée le 20 janvier’’, a-t-il écrit dans un communiqué. ‘’Cela représente la fin de l’un des meilleurs premiers mandats présidentiels et ce n’est que le début de notre combat pour rendre sa grandeur à l’Amérique’’, a ajouté le républicain.

Insurrection

Dénonçant un climat ‘’d’insurrection’’, le président élu Joe Biden a dénoncé l’invasion du Capitole. Les images sont invraisemblables : des élus portants des masques à gaz, des agents de police armes au poing, des partisans de Trump paradant au sein du Capitole, après avoir réussi à franchir les lignes des forces de l’ordre.

Ces images resteront à jamais associées à la fin de mandat tumultueux de Donald Trump, qui apparaît désormais extrêmement isolé dans son propre camp. Depuis des mois, celui qui reste président des Etats-Unis jusqu’au 20 janvier, date de la passation de pouvoir avec Joe Biden, refuse d’accepter sa défaite et souffle sur les braises de la division en brandissant des théories du complot.

Selon la US Capitol Historical Society, c’est la première fois que le Capitole a été envahi depuis que le bâtiment avait été incendié par les troupes britanniques en 1814. Dans un geste extraordinaire qui restera probablement dans les livres d’histoire, Donald Trump avait choisi de défier le Congrès en réunissant des dizaines de milliers de ses supporteurs à Washington.

4 morts

Des militaires de la Garde nationale ont été envoyés à Washington pour rétablir le calme après plusieurs heures d’extrême tension. Un couvre-feu est entré en vigueur en fin d’après-midi dans la ville, où l’état d’urgence sera prolongé durant deux semaines.

Au milieu de la confusion, une femme a été mortellement blessée dans le Capitole par un tir de la police de Washington. Cette résidente du sud de la Californie s’appelait Ashli Babbitt et était une ardente partisane du président Donald Trump.

Trois autres personnes ont perdu la vie dans le secteur de la colline du Capitole mercredi, mais la police s’abstient pour l’instant de lier directement ces décès aux violences. Au total, 52 personnes ont été arrêtées à Washington, dont 26 dans l’enceinte du Capitole, a annoncé mercredi soir la police.

Lors d’une allocution au ton grave, Joe Biden, qui s’installera à la Maison Blanche le 20 janvier, a dénoncé une attaque ‘’sans précédent’’ contre la démocratie américaine. Il avait appelé Donald Trump à s’exprimer ‘’immédiatement’’ à la télévision pour réclamer ‘’la fin du siège’’ du Capitole et de cette ‘’insurrection’’Lire la suite de l’article sur francebleu.fr en cliquant ici.

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info