Accueil » Politique » Aboubacar Sylla admet que le débat sur la ‘’nouvelle Constitution a divisé les acteurs de la vie nationale’’

Aboubacar Sylla admet que le débat sur la ‘’nouvelle Constitution a divisé les acteurs de la vie nationale’’

Le ministre des Transports, Aboubacar Sylla, dressant le bilan de l’année 2020, a affirmé que malgré les contestations du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), le peuple s’est mobilisé pour doter la Guinée d’une nouvelle constitution le 22 mars dernier.

Le président de l’Union des forces du changement estime que la bataille pour l’adoption d’une nouvelle Constitution a été rude.

‘’En plus de la crise sanitaire de la COVID19, nous avons dû œuvrer laborieusement pour garantir et promouvoir dans notre société le droit inaliénable et imprescriptible de notre peuple à décider lui-même et librement, à la faveur de consultations régulières et démocratiques, de son destin et de ses dirigeants’’, indique Aboubacar Sylla.

‘’L’avènement dans le débat national sur la question relative à l’établissement d’une nouvelle Constitution a divisé les acteurs de la vie nationale. Un front, composé d’opposants au régime et d’acteurs se présentant comme de la société civile, a été mis en place pour s’opposer catégoriquement, par des méthodes et des moyens violents, au droit du peuple souverain de Guinée à l’autodétermination’’, ajoute-t-il.

Le président de l’UFC affirme que la Coalition démocratique pour une nouvelle constitution (CODENOC), composée d’acteurs politiques et de la société civile, est restée convaincue que ‘’la souveraineté populaire est toujours le fondement de toute démocratie’’.

‘’Au terme de plusieurs mois d’intenses débats et d’événements parfois tragiques, malgré que des actions de violences inouïes aient été organisées par des opposants au projet de nouvelle constitution pour compromettre le projet référendaire, le peuple historique du 28 septembre, à la faveur du référendum constituant du 22 mars, a légitimement adopté une nouvelle Constitution démocratique qui a fondé depuis, la IVème République’’, conclut-il.

Pathé BAH, pour VisionGuinee.Info

00224 621 77 38 52/bahpathe17@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

2 comments

  1. Mr Sylla,il faut reconnaître honnêtement que les 2 Nouvelles Constitutions récentes ne représentent pas la majorité de la population guinéenne (moins de 30%).Car,c’est un FORCING par Alpha Condé pour légitimer son HOLD-UP PRÉSIDENTIEL et,rien d’autres.Cette division entre les guinéens va demeurer tant et aussi longtemps qu’Alpha Condé va être au Pouvoir présidentiel à cause de sa politique diviser pour régner.Et,il est le président de l’armée, de sa force de répression et de sa milice;non l’élu du peuple de Guinée.Quand il n’y a pas de projet de société guinéenne viable,nous allons tous échoué pendant ce temps.
    Enfin,son fameux SLOGAN « GOUVERNER AUTREMENT » n’est qu’un discours stérile,politique et vide de contenu réel en terme d’application.Parce qu’il ne peut pas et pourra rien changer de positif,à cause qu’il est illégale et illégitime comme Président.Et,il le sait très bien,d’autant plus qu’il ne peut même pas VIRER Kassory Fofana comme P.M.

  2. Les ministres ne parlent que de politique aucune explication sur le bilan de leurs gestions aujourd’hui il faut voir le désordre du secteur des transports en Guinée il ne va jamais parler la super-villa construite a kindia a quelques 8 mois après sa nomination ministre d’etat chargé des transports..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info