Accueil » Société » Le corps de Oury Barry confisqué par les autorités : sa famille sommée de déclarer qu’il ‘’n’est pas mort en prison’’

Le corps de Oury Barry confisqué par les autorités : sa famille sommée de déclarer qu’il ‘’n’est pas mort en prison’’

La famille de Mamadou Oury Barry, décédé samedi alors qu’il était en détention préventive depuis aout 2020, se heurte à des difficultés. Les proches du défunt se sont rendus lundi à la Maison centrale de Conakry dans le but de récupérer la dépouille mortelle et procéder à l’inhumation.

"

Dans l’émission Œil de lynx, Kadiatou Tounkara, mère de Oury Barry, a déclaré que des membres de sa famille ont fait le déplacement à la Maison centrale pour remplir les formalités administratives nécessaires pour récupérer le corps du défunt.

‘’Son oncle et certains membres de la famille dont un homme en uniforme avec qui nous habitons ensemble ici se sont rendus hier à la Maison centrale dans l’espoir de récupérer son corps. Quand ils sont arrivés sur les lieux, l’homme en uniforme et son oncle ont pu entrer et obtenir tous les documents qu’il faut. Au moment où ils s’apprêtaient à sortir, la télévision diffusait le journal dans lequel un élément concernant le jeune passait. C’est là qu’ils ont récupéré les documents qui leur avaient été remis. Ils leur ont communiqué un numéro et demandé à ce que je me rende en prison’’, explique-t-elle en langue pular.

Avant de poursuivre : ‘’Ils ont déclaré que le propriétaire du numéro de téléphone est censé me dire où je dois aller témoigner pour réfuter ce que disent les journalistes. En clair, dire que l’information selon laquelle mon fils est mort en prison n’est pas vraie’’.

A la question de savoir cette instruction vient de qui, Kadiatou Tounkara dit ne pas savoir. Elle souligne toutefois que ‘’c’est un des responsables de la sûreté qui a donné un numéro de téléphone que je dois contacter. Mais les gens m’ont conseillé de ne pas le faire’’.

‘’Ils ne nous ont pas rendu le corps de mon fils. Ils veulent qu’on aille dire qu’il n’est pas mort en prison et qu’il n’a pas été arrêté à cause de la politique. Or, quand il a été mis aux arrêts, on nous dit au commissariat de Petit Simbaya que son arrestation est liée à des jets de pierres et à l’érection de barricades lors des manifestations’’, précise-t-elle.

Des proches du défunt ont prévu de se rendre mardi à la Maison centrale pour tenter de trouver une issue heureuse à la situation.

D’après le ministère de la Justice, Oury Barry est décédé d’une mort naturelle liée à une occlusion intestinale et une anémie bioclinique au service des urgences de l’hôpital Ignace Deen.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info