Accueil » Société » Le pouvoir d’Alpha Condé appelé à ‘’arrêter de laisser les gens mourir’’ en prison

Le pouvoir d’Alpha Condé appelé à ‘’arrêter de laisser les gens mourir’’ en prison

Quatre prisonniers, placés en détention préventive à la maison centrale de Conakry, ont perdu la vie en l’espace de trois mois. Le dernier cas en date remonte au samedi 16 janvier dernier. L’avocat Maître Thierno Souleymane Baldé tire la sonnette d’alarme et assure plusieurs détenus sont mal en point dans ce centre de détention.

Rappelant qu’au-delà Mamadou Oury Barry, décédé samedi dernier après plus de six de détention sans procès, ‘’beaucoup d’autres guinéens sont morts à la maison centrale (…). On aurait pu prendre les dispositions pour le faire soigner. Même s’il allait mourir, cela aurait pu peut-être soulager la peine de ses proches’’.

Il révèle que lorsque des détenus sont malades, ‘’nous avons toutes les difficultés du monde pour les envoyer vers les hôpitaux même si leurs familles sont disposées à couvrir l’ensemble des frais médicaux. Il est extrêmement difficile de les envoyer dans un hôpital approprié afin de leur permettre de bénéficier des soins qu’il faut’’.

‘’Cela est vraiment désolant et choquant’’, déplore-t-il, avant de demander aux autorités au plus haut niveau ‘’d’arrêter de laisser les gens mourir dans ces conditions en prison, de respecter les droits fondamentaux des détenues et surtout le droit à la vie’’.

‘’Oury Barry n’est pas le seul. Elhadj Sow, qui est décédé tout récemment, j’avais demandé à ce qu’on l’envoie à l’hôpital avant qu’il ne meurt. Il y a un autre détenu qui est actuellement malade, c’est un mineur. Jeudi dernier, il a été auditionné. J’ai sollicité son transfert à l’hôpital, je ne sais si ça a été fait. Il y a également un jeune avec le pied cassé, qui a eu des soins à Ignace Deen. Jusque-là, il n’est pas guéri, mais il est toujours à la maison centrale’’, énumère entre autres Maitre Baldé.

Il indique aux autorités que ‘’toutes ces personnes devaient être à l’hôpital au lieu de la maison centrale. Car, la clinique sur place n’est pas suffisamment équipée pour apporter des soins adéquats aux détenus malgré que les autorités pénitentiaires font ce qu’elles peuvent’’.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info