Accueil » Libre opinion » Devoir de mémoire : 50 ans après les assassinats du 25 janvier 1971

Devoir de mémoire : 50 ans après les assassinats du 25 janvier 1971

Le nouveau mémorial web site en ligne : www.lecampboiro.net

Au deuxième anniversaire du décès de Tierno Siradiou Bah, en août 2020, plusieurs personnes s’inquiétèrent de la situation des web sites qu’il avait créés. J’eus des échanges téléphoniques avec Tierno Cherif Diallo (résidant en France). Il fit appel à des amis à lui : Rachid Bah et Alpha Bah (résidant Canada) qui offrirent de prendre en charge le redéveloppement des sites.

Alpha Bah fit des recherches et créa une nouveau Template de web site. Ensuite, il me familiarisa avec le Template et le langage html.

C’est ainsi qu’on entama la migration des données sur le nouveau site lecampboiro.net qui est mis en ligne sous forme de prototype. La migration devrait finir au mois de mars. Ensuite il faudra passer au reformatage des archives exhaustives sur la Guinée, le Pulaaku et les autres cultures régionales.

J’adresse mes remerciements sincères à cette équipe. En plus de mon frère, Tierno Siradiou, ils auront contribué à la préservation de notre mémoire collective. On ne leur jamais assez reconnaissant.

Les raisons du blocage des anciens domaines

Les anciens web sites furent en ligne pour une année environ après le décès de Tierno. Les domaines arrivèrent à expiration en juin 2019. Je mis une option de reprise sur GoDaddy suivie de longues discussion au téléphone pour expliquer la particularité de la situation et demander un transfert.  Plusieurs personnes assistèrent. Rien y fit.

Les agents du PDG étaient aussi en branle. Jouant sur le délai de 60 jours pour que les domaines soient disponibles pour rachat, ils purent –par des enchères – récupérer les sites campboiro.org et webguinee.net.

  • Sur webguinee, ils publient des données que Siradiou avait collectées. Ils mentionnent son nom pour masquer l’imposture. J’ai essayé de contacter le locataire du domaine. En vain.
  • Quant au web site campboiro.org, ils l’ont simplement bloqué. D’où les nouveaux domaines net (le seul fonctionnel pour le moment), lecampboiro.info, lecampboiro.com, lecampboiro.org

Le déni d’accès à des documents historiques doit être une source de motivation pour nous. Il montre l’irrépressible intention de noyauter les crimes commis contre notre nation et la volonté non moins dangereuse de traficoter notre histoire. Enfin, c’est aussi une désolante pauvreté intellectuelle qui aurait fait rire en d’autres circonstances.

En effet, un domaine web n’étant qu’un point d’accès. Mais ils ont cru pouvoir saborder le travail de Tierno Siradiou en tenant le site campboiro.org en otage. Malheureusement pour eux, les données sont préservées. Elles continueront à être enrichies et mises à disposition avec les nouveaux sites, pour explorer les tragédies qu’ils cherchent à camoufler.

Certes, le blocage du domaine a mis les sites off-line pendant plus d’une année. Mais, croire qu’en cachant le balafon du griot, on peut l’empêcher de faire de la musique relève d’une fantasmagorie de petits criminels. Malheureusement, ce sont des criminels de leur acabit qui ont été toujours à la tête de notre nation.

Un projet évolutif et collectif

  • L’effort initial consiste à la migration des données. Sur les victimes, on a ajouté les données reçues des familles pour les émissions sur Radio Fréquence Gandal avec des liens sur YouTube.
  • La liste actuelle des victimes identifiées se situe à environ 700. Pour la grande majorité on ne dispose que des noms. Nous sollicitions la contribution des familles et des amis pour les données dont ils disposent. Aussi, les erreurs demandent leur indulgence et des corrections ; tout comme les remarques pour améliorer la qualité de la présentation.
  • Nous avons besoin de volontaires pour aider à automatiser autant que possible le reformatage des données disponibles pour le nouveau template. Ce projet devrait s’étendre sur l’année 2021 pour les web sites les plus importants – et bien au-delà pour que toutes les archives soient mises en ligne de nouveau.
  • Ensuite il y aura une phase 2 dont j’avais discuté les spécifications avec Siradiou en Juillet 2018, un mois avant son décès. Ces spécifications seront partagées avec les volontaires pour validation. Il est demandé de disséminer l’idée du projet à des jeunes ingénieurs familiers avec des développements de sites web.
  • Enfin, il faut noter un manque flagrant de données sur les bourreaux du régime de Sékou. Comme la vie des criminels est faite de zones d’ombre la collecte des données sur eux est encore plus urgente, pendant que des témoins sont vivants.

Le meilleur hommage aux victimes des crimes du PDG et de ses succédanés est la permanente dénonciation de la violence politique dans notre histoire. A cet égard, le travail fait par Tierno Siradiou doit être un projet national. Son appropriation collective par l’ensemble de la société civile et des militants politiques décidera de notre survie en tant que nation viable.

Ourouro Bah

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info