Accueil » Société » L’AVCB assure qu’Alpha Condé ‘’fut victime à tort d’une condamnation à mort par contumace’’ sous Sékou Touré

L’AVCB assure qu’Alpha Condé ‘’fut victime à tort d’une condamnation à mort par contumace’’ sous Sékou Touré

A l’issue d’une marche de commémoration faite lundi sur le pont 8 novembre de Conakry, l’Association des victimes de camp Boiro (AVCB), composée de rescapés et familles des victimes des purges du régime de Sékou Touré, a appelé les autorités à rendre justice.

‘’Aujourd’hui, nous demandons l’implication de chaque victime, chaque fils dont le père ou les parents ont péri dans ces purges, pour faire accepter aux autorités le caractère sacré de la réouverture de ce dossier’’, indique Abdoulaye Conté, le secrétaire général de AVCB.

Il a réitéré la détermination des membres de son association à poursuivre le combat pour la manifestation de la vérité. ‘’Nous demandons au ministre Kidiri Bangoura de soutenir cette lutte, au patron du département du commerce Boubacar Barry (Big up) de plaider pour la mémoire de son père, au vice-gouverneur de la Banque centrale Baidy Aribot d’aider cette cause pour son père et au ministre Abdoulaye Magassouba de le faire pour feu Magassouba Moriba’’, lance-t-il.

Plus loin, il exhorte le ministre d’Etat chargé des Affaires présidentielles et de la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, d’apporter son soutien à la cause. A Kassory Fofana, Premier ministre et chef du gouvernement de ‘’faire du dossier camp Boiro une priorité de sa nouvelle mandature pour la Guinée et pour l’ambassadeur Kassory Bangoura’’.

M. Conté invite le président de la République, Alpha Condé, à son donner des instructions à son gouvernement pour faire toute la lumière sur l’affaire camp Boiro. ‘’Chacun a perdu un ou plusieurs membres de sa famille dans cette purge. Lui-même, il fut victime à tort d’une condamnation à mort par contumace’’, fait-il remarquer.

‘’Messieurs les membres du gouvernement, vos pères, vos oncles, vos frères, nos pères n’ont jamais été des traîtres contre la Guinée. C’étaient des hommes bien éduqués, bien formés. Ils n’ont pas leurs places dans des fosses communes. Ils doivent être réhabilités. Les charniers doivent être mis à la disposition des familles afin que des sépultures dignes puissent être construites pour eux ‘’, indique le secrétaire général de l’AVCB.

‘’Chaque guinéen est concerné par cette histoire douloureuse’’, souligne-t-il, avant d’appeler les uns et les autres à œuvrer pour la manifestation de la vérité et de la justice pour un ‘’véritable plus jamais ça’’ en Guinée.

Abdoulaye Bella DIALLO, pour VisionGuinee.Info

00224 628 52 64 04/abdoulbela224@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. Nous demandons la justice nous sommes les victimes de la barbarie ethnique de feu Lansana conté nos parents 120 officiers et sous-officiers ont été exécutés sans aucune forme de justice..Nos biens sauvagement saccagés a conakry du 4 au 6 juillet 1985..Nous demandons la justice.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info