Accueil » Annonces » Voici comment le milliardaire Beny Steinmetz a corrompu la 4e épouse de Lansana Conté pour obtenir des gisements miniers à Simandou

Voici comment le milliardaire Beny Steinmetz a corrompu la 4e épouse de Lansana Conté pour obtenir des gisements miniers à Simandou

La justice suisse a condamné vendredi 22 janvier le milliardaire franco-israélien Beny Steinmetz à 5 ans de prison pour corruption d’agents publics en Guinée. Il a été reconnu coupable d’avoir versé, entre 2006 et 2012, à Mamadie Touré, quatrième épouse du défunt président Lansana Conté, près de 10 millions de dollars de pots-de-vin pour faciliter les affaires de Beny Steinmetz Group Resources (BSGR).

"

‘’On est très satisfaits de voir qu’il y a eu de peine de prison ferme. C’est une très grande décision de la justice qui n’a pas froid aux yeux et qui pour la première fois condamne trois maillons essentiels de la corruption internationale à savoir le Big boss, Steinmetz’’, se réjouit la chargée des enquêtes l’ONG suisse Public Eye.

Dans un entretien accordé lundi à RFI, Agathe Duparc est revenue sur l’implication dans cette affaire de corruption de Mamadie Touré, l’une des épouses du président Conté.

‘’Dans le secteur minier qui est très opaque, qui prive les populations africaines de leurs ressources, il n’y a jamais de condamnation (…). La justice a pris un gros morceau, elle a pu prouver qu’il y a eu plus de 10 millions dollars comme pots-de-vin qui ont été versé à la quatrième femme du président guinéen d’alors, Lansana Conté. Mamadie Touré a reçu 8 millions de dollars grâce à des montages très complexes’’, explique-t-elle.

Elle rappelle que le Groupe Benny Steinmetz, spécialisé dans le secteur minier, a commencé à s’intéresser à la Guinée dès 2005. ‘’Ils ont prospecté, mais ça ne marchait pas trop. Parce qu’il y avait un conçurent très sérieux à savoir le géant minier Rio Tinto. En mars 2006, Rio Tinto a obtenu un permis sur le mont Simandou, les fabuleux gisements de fer qui sont inexploités. Les 4 blocs ont été donnés à Rio Tinto. A partir de ce moment, le groupe Steinmetz n’a cessé d’essayer de récupérer deux des permis. C’est là que le pacte corruptible s’est mis en place’’.  

Selon toujours la chargée des enquêtes de Public Eye, ‘’le but était de passer par Mamadie Touré, la jeune femme de 23 ans, pour obtenir ces concessions en particulier sur les blocs 1 et 2 qui appartenaient à Rio Tinto. Finalement, ça a marché. En 2008, le président [Lansana Conté] a signé un décret pour retirer à Rio Tinto ces permis. Et en décembre 2008, BSGR les a récupérés’’.

Agathe Duparc affirme que les juges sont ‘’tombés sur une masse de documents considérables. Ils ont pu établir qu’au cœur du schéma corruptible, une société a été créée spécialement par le groupe Steinmetz.  La femme de l’ancien président Conté a été considérée comme un agent public étranger et elle avait une influence sur le président qui prenait des décisions’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info