Accueil » Interview » Né au camp Boiro, le fils d’une ancienne détenue révèle : ‘’Ma mère ne savait même pas qu’elle était enceinte’’

Né au camp Boiro, le fils d’une ancienne détenue révèle : ‘’Ma mère ne savait même pas qu’elle était enceinte’’

Néné Kassé, hôtesse de l’air, avait 25 ans quand elle a été mise aux arrêts et incarcérée dans la tristement célèbre prison du camp Boiro. A son domicile situé à Dixinn, VisionGuinee a rencontré dimanche son fils Daniel Philippe de Sainte-Marie, qu’elle a mis au monde alors qu’elle était en prison. Ce dernier assure qu’il cherche toujours les raisons qui ont conduit sa mère en prison.

VisionGuinee : Vous êtes né au camp Boiro et y avez passé six ans aux côtés de mère. Quel souvenir avez-vous de ce centre de détention ?

Daniel Philippe de Sainte-Marie : Je suis né dans des conditions d’incarcération. Ma mère a été incarcérée sans raison. Elle avait à l’époque 25 ans. Elle ne savait même pas qu’elle était enceinte. Elle a subi toutes les tortures. Gloire à Dieu, je suis né vivant. Je suis resté en prison durant toute la peine de ma mère. Je ne suis pas le seul qui est passé par là, je suis le seul qui est né au camp Boiro et qui y est resté pendant six ans.

Plus de 36 ans après la fermeture du camp Boiro, des victimes attendent toujours que justice soit rendue…

Oui, tout à fait. L’Association des victimes de camp Boiro continue à se battre. Mais à un moment donné, on a voulu occulter les choses. Politiquement, on a voulu ramener ce combat à une ethnie alors que ça n’a rien à avoir. Il y a eu une récupération de part et d’autre. Je ne crois que l’affaire camp Boiro soit ethnique. En réalité, Sékou Touré n’a pas jamais été ethno. Quand on regarde la liste exhaustive des victimes de son régime, on constate il n’y a pas une seule ethnie. Il s’est surtout attaqué à des élites.

Le président Alpha Condé a appelé les guinéens à oublier le passé. Pensez-vous qu’on cherche à occulter l’histoire ?

Bien sûr ! Il y a une volonté d’occulter l’histoire. On veut faire croire que tout était bon. Mais ça ne doit pas se passer comme ça. Il y a des gens qui ont été emprisonnés, d’autres ont été tués. Il faut qu’on revisite ce passé et qu’on en parle sincèrement. Ce n’est pas une question de justice primitive. Il faut une justice réparatrice. Ne serait-ce que pour l’âme de ceux qui sont morts. C’est ce que nous voulons. Nous aspirons à une justice réparatrice. L’Etat doit dire que ce qui s’est passé sous Sékou Touré ne doit plus jamais se passer dans ce pays. Il faut des sanctions une fois pour toute. On parle de réconciliation, mais on n’en est pas là. Parce qu’il n’y a pas eu une guerre entre des citoyens. C’est un régime qui s’est mis à assassiner des gens.

Aujourd’hui encore, des exactions sont commises dans ce pays, n’est-ce pas le fruit de l’impunité ?

Aujourd’hui, c’est vrai, il y a des exactions, mais on ne peut pas comparer ces périodes. Au temps de Sékou Touré, on a fusillé des personnes de façon arbitraire. Aujourd’hui, ce n’est pas la même chose. Il faut éviter de faire l’amalgame. Nous sommes dans l’un des pays les plus tolérants au monde. La liberté d’expression existe de nos jours. Au temps de Sékou Touré, on ne pouvait pas avoir une discussion sans se faire arrêter.

Concrètement, qu’attendez-vous des autorités guinéennes ?

J’interpelle le président de la République qui a été une victime indirecte du régime de Sékou Touré, puisqu’il avait été condamné par contumace. Je lui demande de prendre ce dossier à bras le corps pour que justice soit rendue. Il faut qu’on puisse identifier les charniers qui peuvent être des lieux de recueillement pour les familles. Le camp Boiro a été démoli, tout a été rasé et reconstruit. C’est une partie de l’histoire qui a été effacée et cela est anormal.

Par Salimatou BALDE, pour VisionGuinee.Info

00224 662 78 58 57/salimbalde91@gmail.com

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info