Accueil » Libre opinion » Repenser la vie politique guinéenne…

Repenser la vie politique guinéenne…

La vie politique guinéenne est certes très intense, mais très souvent dans le champ politique guinéen, tous les coups sont permis, et le champ politique est assez violent.

Depuis les indépendances en Guinée, il est souvent risqué de s’intéresser à la chose publique, car souvent on peut le payer au prix de sa vie.

Pourtant, le terrain politique est un terrain de débats, un combat des idées, l’arène des intellectuels qui se battent à coup de programmes et d’idées innovantes pour séduire les électeurs, la vie politique doit être pacifiée, seul la force du débat et la rigueur des propositions doit élever les protagonistes, En France par exemple, depuis l’avènement des débats présidentiels télévisés, le vainqueur du débat obtient très souvent la présidence ce fut le cas en 81 avec le débat Mitterrand vs Giscard, jusqu’au débat Macron et Marine le Pen.

En Afrique aussi, le débat politique commence à s’imposer comme un débat élitiste et intellectuel, le Sénégal est un pays qui montre l’exemple dans ce sens avec un débat politique qui se fonde de plus en plus sur le charisme du chef et de moins en moins sur l’origine sociale ou l’ethnie voire la religion du candidat.

En Guinée, malheureusement le débat politique est très communautaire et la vie politique se résume à soutenir le candidat de son origine et à blâmer tous les autres candidats des autres communautés.

Cela conduit à un débat assez passionné, assez violent ou qu’on soit diplômé intellectuel, ou simple citoyen souvent non diplômé on s’intéresse à la vie politique de la même manière avec la même intensité, la même passion ce qui conduit à des frictions et des joutes interminables voir à des affrontements physiques souvent à la veille des élections.

Il est ainsi nécessaire de pacifier le débat public en Guinée. Pour cela, des solutions existent déjà>. Il faudrait penser à réduire le nombre de partis présents et rendre les conditions de participation aux élections difficiles afin d’avoir deux seuls grands partis qui émergent.

Le fait d’avoir une bipolarisation avec deux grands partis va permette d’avoir une meilleure visibilité sur les idées, les programmes, d’avoir des partis moins communautaires car avec deux seuls partis le choix communautaire va s’effacer pour le choix idéologique et technique. En outre, il est nécessaire d’avoir des écoles qui forment les élites politiques afin d’avoir des leaders exemplaires qui animent la vie politique de façon intense mais Pacifiés.

Pacifier la vie politique guinéenne passe aussi par une rencontre des acteurs politiques majeurs afin d’enclencher un processus de pacification des relations, de deuil collectifs et une invitation à passer à de nouvelles relations plus harmonieuses dans une paix retrouvée.

La vie politique passe aussi par le passage de témoins entre générations, sans monopoliser les organes de décision il faut ainsi oxygéner la démocratie guinéenne lui apporter de la vitalité.

Alsény Thiam

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info