Accueil » Économie » La Guinée assume sa décision de fermer ses frontières : ‘’Notre responsabilité, c’est de protéger notre territoire’’

La Guinée assume sa décision de fermer ses frontières : ‘’Notre responsabilité, c’est de protéger notre territoire’’

Une délégation guinéenne a séjourné en début de semaine à Freetown. Des négociations avec les autorités de la Sierra Leone ont abouti à des accords dont la signature est prévue à Conakry dans les prochains jours. Ces accords aboutiront à la réouverture des frontières de la Guinée avec ce pays, fermées depuis semaines pour, dit-on, des raisons sécuritaires.

"

De retour de ministre, le ministre de la Sécurité et de la protectrice, Damantang Albert Camara a déclaré que la Guinée et la Sierra Leone se sont entendues sur la mise en place d’un ‘’certain nombre de mécanismes qui permettront à nos Etats d’être plus sûrs. Il y a des patrouilles communes qui se faisaient pendant un certain temps (…). Ce sont des exercices très efficaces et très importants’’.

‘’Il y a encore le contrôle des marchandises. La Guinée n’a plus d’accord douanier avec la Sierra Leone. Ce sont des accords qui sont efficaces pour le contrôle des marchandises qui rentrent dans un pays ou dans un autre. La question de la sécurité permet à chacun des pays de s’assurer qu’il n’y a pas d’activités qui pourraient nuire l’autre’’, ajoute-t-il.

Sur les raisons qui ont poussé les autorités guinéennes à fermer les frontières avec la Sierra Leone, le ministre de la Sécurité et la protection civile affirme que ‘’nous n’avons aucun doute sur la réalité des menaces qui ont justifié la prise de cette décision’’.

Il précise à Djoma TV que ‘’les investigations nous permettront d’en savoir plus. Nous avons la responsabilité de plusieurs millions de guinéens. C’est pourquoi, nous devons travailler en commun accord avec nos frères de la Sierra Leone pour déterminer la persistance ou pas des menaces et prendre des mesures nécessaires pour qu’elles s’arrêtent’’.

Le gouvernement guinéen avait-il alerté les autorités léonaises avant de fermer les frontières ? A cette interrogation, Damantang Albert Camara répond ‘’la question ne se pose pas. Il y ait eu des concertations ou pas, notre responsabilité, c’est de protéger notre territoire. Qu’on prévienne ou pas, la question est plus secondaire. Nous, nous avons la responsabilité d’empêcher toute menace’’.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

One comment

  1. vraiment alarmant cette situation , ces dirigeants s’en foutent éperdument de la sécurité de notre population ,ils ont plus de soucis pour la garde du pouvoir . les conséquences de ces fermetures vont peser sur l’avenir du pays . qu’il en soit pour le panier des ménagères et surtout ces milliers de commerçants qui se trouvent sans travail tous vont être victimes de l’incompétence de ce pouvoir.
    c’est vraiment écœurant de voir le pays sombrer après tant de souffrance .

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info