Accueil » Politique » Et si Alpha Condé prenait l’exemple chez son homologue algérien

Et si Alpha Condé prenait l’exemple chez son homologue algérien

Hier, jeudi 18 février, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a promis de libérer des dizaines de détenus d’opinion, dans un geste d’apaisement à l’adresse du mouvement de contestation populaire Hirak, et décidé de dissoudre le Parlement et d’appeler à des élections législatives anticipées.

Pays plongé dans une crise sociopolitique qui a emporté le régime d’Abdel Aziz Bouteflika, qui cherchait à devenir un président à vie, l’Algérie, très contrôlée par l’Armée et les services policiers, a vu ceux-ci mettre fin aux ambitions de son président et de son clan. Au lieu de continuer à tergiverser, comme le voudraient certains clans du pouvoirs, le président algérien a décidé de dissoudre l’Assemblée.

Grace présidentielle aux détenus politiques et élections avant la fin de l’année.

«Le “Hirak béni” a sauvé l’Algérie. J’ai décidé d’accorder la grâce présidentielle à une trentaine de personnes pour lesquelles une décision de justice avait été rendue ainsi qu’à d’autres pour lesquelles aucun verdict n’a été prononcé. Entre 55 et 60 personnes rejoindront à partir de ce soir ou demain leur famille».

Cette annonce survient à la veille du 2 ème anniversaire du soulèvement populaire inédit qui a forcé l’ex-homme fort Abdelaziz Bouteflika à renoncer à un cinquième mandat présidentiel et à quitter le pouvoir. Abdelmadjid Tebboune a par ailleurs décidé de « dissoudre l’Assemblée populaire nationale (APN) pour appeler à des élections», en disant souhaiter «ouvrir ses portes à la jeunesse». Les élections législatives – prévues en 2022 – devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé un remaniement ministériel «dans les 48 heures au maximum». « Ce remaniement concernera des secteurs qui enregistrent des déficits dans leur gestion ressentis par les citoyens et nous-mêmes», a-t-il dit. De retour il y a une semaine d’Allemagne, où il était soigné pour des complications post-Covid-19, Tebboune avait tenu depuis des consultations avec six partis politiques, dont des formations de l’opposition.

En Guinée, vu que le dialogue pouvant aider à mettre fin à la mauvaise atmosphère sociopolitique a tout l’air de ne plus se tenir, Alpha Condé ne devrait-il pas s’inspirer de l’exemple de son homologue algérien, en libérant les détenus politiques, le siège et le quartier général de l’Ufdg, tout en s’éloignant des faucons de son régime ?

En tout cas, pour réellement “gouverner autrement”, Alpha Condé devrait le démontrer en posant des actes concrets.

Par Kady THIAM, pour Guinafnews.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

3 comments

  1. Pour débloquer la situation socio-politique et économique de la guinée plus rapidement.Alpha Condé doit absolument appliquer le REMÈDE DE CHEVAL À L’ALGÉRIENS.Car il ne peut pas indéfiniment se mettre à parler théoriquement de « Gouverner autrement »,sans résultat pour les pauvres guinéens ordinaires. Ce n’est pas en allant faire du déguerpissement des routes,détruire des maisons d’habitation,des commerces,et les trottoirs que les guinéens vont apprécier dans le domaine de l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.Se promener tous les matins à 8h30 dans les Bureaux est inutile et improductif.
    Alpha est obligé de libérer rapidement tous les prisonniers politiques,les locaux de l’UFDG.CDD,dissoudre l’assemblée nationale MONOCOLORE RPGISTES de Damaro Camara;et passer rapidement à un Dialogue inter-guinéens sincère et inclusif dans les jours à venir.
    Si non,ça risque fort de rendre le pays difficile à vivre.Surtout que le mois de RAMADAN approche à grands pas avec la GALÈRE qu’on connaît présentement en guinée. Plus la fermeture unilatérale des frontières par Alpha Condé.
    Autant de problèmes que les guinéens vivent artificiellement au jour d’aujourd’hui.

  2. Le de kawou là rêve debout.
    En Guinée, il n’y aura pas dissolution de l’Assemblée nationale, ni libérer de voyous bandits qui se disent politiciens.
    Il faut les jugés et condamnés à la hauteur de leur forfaiture.
    Euh, de kawou, tu peux aller vivre en Algérie hein…

    • Sory tu es vraiment fils illégitime de S.T tu vie dans un monde de violences, je pense que mieux veau pour toi d’aller à l’école comme ça tu pourras mieux discuté avec les autres guineens

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info