Accueil » Économie » Gestion des déchets : les professionnels de l’assainissement disposent désormais d’une coordination nationale

Gestion des déchets : les professionnels de l’assainissement disposent désormais d’une coordination nationale

Les acteurs intervenant dans l’assainissement se sont réunis en assemblée générale samedi dans la salle des fêtes de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Avec le soutien de Sanita Villes Propres financé dans le cadre du 11eme FED de l’Union européenne et mis en œuvre par l’Agence belge de développement (Enabel), ils ont procédé à la mise en place d’une coordination nationale. Objectif, fédérer leurs forces pour améliorer davantage les services de précollecte des déchets au niveau des ménages.  

Le bureau de la Coordination nationale des acteurs de l’assainissement de Guinée (CONAAG) a été mis en place. Il est constitué de 17 postes dont 15 membres du Conseil d’administration et 2 commissaires aux comptes.

Sékou Keita a été élu coordinateur national des acteurs de l’assainissement de Guinée, structure qui fédère près de 300 PME issues des différentes communes de la capitale Conakry. Cette coalition découle des accompagnements et orientations effectués par Sanita villes propres.

‘’Actuellement, il y a beaucoup de pagaille dans le secteur de l’assainissement. Les Petites et moyennes entreprises (PME) sont abandonnées à elles-mêmes. Notre mission, c’est de donner de la considération aux PME. Dans un premier temps, nous allons aider ces entités à s’équiper parce que la precollecte a besoin d’équipements. Ensuite, nous allons mettre en place un fonds d’aide pour celles qui auront des difficultés financières’’, indique le coordinateur national des acteurs de l’assainissement de Guinée.

Au nom des mairies de la capitale, le conseiller communal de Matoto, N’Faly Camara a rappelé que ‘’la gestion quotidienne et durable de la propriété des villes guinéennes fait partie des priorités du gouvernement guinéen (…). L’amélioration continue des prestations par la mise en place de cette coordination nationale cadre parfaitement avec les premières priorités définies dans la politique nationale de l’assainissement’’.

L’Intervention Manager Gestion des déchets et assainissement Sanita Villes Propres, Pierric Raulin se réjouit de voir des PME se fédérer de manière consensuelle et constructive. ‘’C’est un vrai atout pour professionnaliser le secteur de l’assainissement, se coordonner et offrir de nouveaux services à leurs membres à travers une coordination’’, indique-t-il.

Il affirme que ‘’c’est une démarche collective. Ils ont décidé de prendre en main la coordination pour qu’elle soit plus représentative’’. Désormais, assure-t-il, ‘’Enabel, avec le financement de l’Union européenne, est parfaitement disposée à accompagner la coordination dans ses missions, lui offrir des services performants pour la gestion des déchets pour qu’elle puisse offrir à ses membres de vrais services, leur former afin d’être plus performants pour pouvoir chercher des financements’’.

La cheffe de cabinet du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a expliqué que, ‘’l’assainissement est une affaire de tous. Chacun doit y mettre sa partition. Avec cette coordination nationale, nous avons désormais un interlocuteur vers qui aller lorsque nous constatons qu’une partie de la chaine ne fonctionne pas. Parce que pour nous, les PME constituent un maillon fort de la chaine d’assainissement en Guinée’’.

Mme Sanoh Mariam Camara précise que le ministre d’Etat Papa Koly Kourouma a entamé des consultations trouver des voies et moyens d’accompagner les acteurs intervenant dans l’assainissement.

‘’Nous savons qu’elles sont affectées par la Covid-19, leurs économies sont très affaiblies. Nous allons voir comment on peut financièrement l’aider à se relancer’’, indique la cheffe de cabinet du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, avant d’annoncer que ‘’nous voulons mettre en place un cadre réglementaire qui les régit pour que nous ne soyons plus obligés de donner des marchés à des entités qui ne sont pas équipées’’.

Financé par l’Union européenne, le projet Sanita Villes Propres vise à améliorer le système de collecte porte-à-porte des déchets dans les quartiers prioritaires de Conakry et de Kindia. Mis en œuvre par l’Agence belge de développement, il s’attèle à professionnaliser la filière de gestion des déchets solides afin de mettre en place un système de gestion performant et durable.

Boussouriou Doumba, pour VisionGuinee.Info

00224 666 905 416/boussouriou.bah@visionguinee.info

Abonnez-vous à la newsletter de VisionGuinee pour suivre l'actualité sur la politique, société, économie, sport etc. en Guinée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Suivez nous sur les Réseaux sociaux !

Cliquez sur les boutons ci-dessous pour suivre les dernières actualités de VisionGuinee.info